Ils nous soutiennent

À ce jour, l’A.W.F. est parrainée par :   par ordre alphabétique,

Baeckeland Edgard, docteur en médecine

Balsat Alain, médecin du travail

Bastin Claudine, conseillère honoraire R.W. au C.P.A.S. de Herstal

Bertrand Guy, spécialiste en commerce extérieur, ancien représentant de l’A.W.E.X. à Hong-Kong

Blaise Gérard, consul honoraire d’Allemagne en Province de Liège

Blaivie Georget, directeur des travaux honoraire de la Ville de Binche

Burgeon Willy, ancien Président du Parlement wallon

Brévers André, cadre commercial

Buscheman Marcelle, enseignante retraitée

Cartilier Louis, expert international à la retraite

Chopin Cédric, fonctionnaire français, dans le Département du Nord

Collignon Robert, ministre-président honoraire de la Wallonie.

Cools Marcel, avocat

Decroisson Renée, gestionnaire dans une compagnie d’assurances

Dehalu Marcel, Délégué commercial

Dumont André, président honoraire des classes moyennes et président de l’union des commerçants et artisans de Charleroi

Dupont Vivianne, kinésithérapeute

Durieux Paul, instituteur, directeur honoraire de l’école communale Marcel Thiry à Mehagne (Chaudfontaine)

Fery Philippe, inspecteur social

Gazon Jules, professeur émérite en économie de l’ULg

Hazette Pierre, ministre de l’enseignement secondaire de 1999 à 2004

Héroufosse Raymond, graphiste

Jacques Roland, conservateur honoraire des hypothèques

Jamart Jean-Sébastien, maître de conférences en droit international

Lange Philippe, receveur intérimaire de l’enregistrement – Verviers 1

Laurant Adrien, citoyen

Lefèvre Jean-Luc, directeur d’école secondaire à la retraite

Lemmens Michel, docteur en médecine

Lenain Jacques, ancien élève de l’ ENA, ex–haut fonctionnaire de l’administration française

Lemaire Monique, citoyenne

Lemaire Paul, enseignant secondaire supérieur, militant pour un développement durable et une écologie de vie solidaire

Lhomme Adrien, licencié en sciences économiques U.L.G. 1959, fonctionnaire européen à la retraite.

Liénard Jacques, professeur de dessin, directeur de la revue « Wallonie-France » de 1999 à 2009

Maloteaux Marie, aide soignante

Mélot Paul, syndicaliste CGSP, ancien vice-président du C.P.A.S. de Liège

Mélot Pierre, professeur en langues germaniques

Molinghen Claire, secrétaire de direction médicale des hôpitaux du CPAS de Charleroi à la retraite

Monville Jacques, ancien collaborateur de Jean Gol, conseiller provincial honoraire (Rassemblement Wallon)

Nancy Bertrand, médecin

Nisse Louis, écrivain, professeur de français

Paquay Lucie, brocanteuse

Pieret Michel, ingénieur

Regibeau Georges, professeur d’histoire

Rogissart Jacques, président de la « Nouvelle Wallonie Libre », docteur en sciences politiques et en droit de l’ U.L.B.

Salon Albert, docteur d’ Etat ès lettres, ancien ambassadeur de la France, Président de l’avenir de la langue française (ALF), médaille Senghor de la Francophonie 2014

Scoman Ingrid, médecin vétérinaire

Simonis Georges-Henry, magistrat honoraire

Thayse Claude, maître de conférences, U.L.B.

Thirion Nicolas, Professeur à l’ Université de Liège

Van Huffelen Chantal, écrivain

Wesmael Monique, graphiste

Publicités

34 réflexions sur “ Ils nous soutiennent ”

    1. D’abord en devenant membre de l’ A.W.F., mon cher Pierre.(voir « contacts ») et puis en faisant suivre à tes contacts les coordonnées de notre site : à partir du moteur « Google », taper « Alliance Wallonie France » tout simplement.

      J'aime

  1. Je crois qu’il est plus que temps que les Francophones de ce non-pays mettent de côté leurs petits egos pour fédérer un véritable mouvement populaire en région Wallonie-Bruxelles.
    Vive la nation !
    Vive la Wallonie Française!
    Vive la France!

    J'aime

  2. Par nos racines latines, par nos étoiles voisines, par nos chemins fidèles, par nos récits partagés, par nos lectures croisées, par nos écrits jumelés, par nos regards complices, par nos mémoires communes, par nos rêves de lumière, par nos pierres inachevées, par nos limites humaines, par nos forces pleines, par nos vallées survolées, par nos chaumières écrasées, par nos collines évadées, par nos fleuves reliés, par nos flux déliés, par nos luttes bord à bord, par nos coulées contigues, par nos coudées fraternelles, notre amour de la vie et la passion de la liberté, oui, sans honte et sans orgueil, je dis, j’écris que la Wallonie est de France comme la France est de Wallonie, unies par l’histoire et réunies par le destin.

    J'aime

  3. Il est temps que la wallonie retrouve ses valeurs,ses forces,ses racines;c’est la France qui est la plus apte à ces retrouvailles.

    J'aime

  4. bonsoir et belle année 2013. Je suis à la recherche de télephone ou adresse de mr Pierre Hazette, ancien ministre avec lequel j ai fait un inteview lors d un projet Arion:
    Keremidarova,
    inspectrice d académie

    J'aime

    1. Pouvez-vous me dire, cher M. Boncire, à qui vous faites allusion en parlant d’un flic flamand, d’un journaliste français et d’un journaleux belgicain ? J’avoue ne pas comprendre. Parlez-vous de personnes que l’on trouve dans le groupe de parrainage de l’ A.W.F. ?

      J'aime

  5. Un pays virtuel comme est devenu la Belgique ne peut qu’aller vers la scission avec autant d’autorités administratives ! Francis TATON adhérent RWF

    J'aime

  6. Quelle horreur, honte à vous qui ne méritez pas d’être Belge. Nous étions ici avant les Français que je méprise au plus haut point, apprenez l’histoire nous n’avons pas de racine latine le seul peuple à avoir résister à César c’est les Belges (de tous les peuples de la gaule les Belges sont les plus braves. Nous sommes un peuple plus que bi millénaire faut pas l’oublier) nous n’étions pas des sujets de vercingetorix mais de Ambiorix. Nous n’avons jamais et ne serons jamais Français, peuple de délateurs, envieux et assassins qui pour agrandir leur pays n’ont pas hésiter à perpétrer des massacres de masse dans le monde entier (et même chez nous) pour info nous nous étendions jusqu’à Reims et même le Sussex (Angleterre) il n’y avait que les Aquitains en terre de ce qui deviendra bien plus tard la France (créée par les allemands ^^ ). Vous me dégouttez avec votre « vive la France » allez donc vivre chez eux et profiter du mépris envers les Belges dont ils font preuve au quotidien bah oui pas facile de digérer leur expulsion de notre mère patrie tellement que leurs dirigeants ne daignent même pas répondre à l’invitation au commémoration de 1815, interdit la pièce de 2 euros pour le bi centenaire (quelle est belle la France waw) ils nous volent et envient tout nos artistes, notre culture…bizarrement beaucoup d’artistes Belges ont été naturalisés Français dare dare mais pas ceux d’autres nationalités ca ne vous fait pas réfléchir ça non? et le saxophone, les frites…tout notre patrimoine qu’ils veulent nous prendre ça ne vous dérange pas. Je n’aurais pas aimé être votre voisin en 39-45. Mes aïeux sont durant des siècles comme beaucoup d’autres tombés pour la Belgique certains d’entre eux ont leur nom gravé sur des monuments afin qu’on ne les oublie jamais ni ce qu’ils ont fait pour que nous vivions libres et vous louez une autre nation une nation d’esclavagistes, colonialistes, pilleurs… HONTEUX si vous n’avez pas une once de patriotisme ayez au moins un minimum de respect pour ceux qui sont fiers de leur pays. Allez donc voir si l’herbe est plus verte à coté nous en reparlerons et je pense que je rirais un bon coup sachant que les Français eux mêmes (si il en reste enfin) quittent la France pour la Belgique ou d’autres pays afin de s’y installer jusqu’à la fin de leur vie tant ‘elle est belle la France ».

    J'aime

    1. J’ai rarement lu un commentaire à ce point inculte, outrancier, mensonger, grossier et viscéralement stupide. J’ai décidé de le laisser car il est bon de savoir que ce genre d’individu, heureusement très minoritaire, sinon solitaire, existe.

      Paul Durieux

      J'aime

    2. « le mépris des français envers les belges » Ah bon! Et celui des flamands envers les wallons??? Vous appelez pas ça du mépris??? Alors oui, « vive la France » et plus vite la Wallonie deviendra la 14ème région de France, mieux ça sera! Vous en déplaise!

      J'aime

  7. La citation de César doit être replacée dans sa phrase :

    « Toute la Gaule est divisée en trois parties, dont l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par ceux qui, dans leur langue, se nomment Celtes, et dans la nôtre, Gaulois. Ces nations diffèrent entre elles par le langage, les institutions et les lois. Les Gaulois sont séparés des Aquitains par la Garonne, des Belges par la Marne et la Seine. Les Belges sont les plus braves de tous ces peuples, parce qu’ils restent tout à fait étrangers à la politesse et à la civilisation de la province romaine, et que les marchands, allant rarement chez eux, ne leur portent point ce qui contribue à énerver le courage : d’ailleurs, voisins des Germains qui habitent au-delà du Rhin, ils sont continuellement en guerre avec eux. »

    En effet, Monsieur Belge et fier de l’être, vous correspondez effectivement à ce que César pensait de ce peuple, tout à fait étranger à la politesse et à la civilisation…

    J'aime

  8. Il est malheureusement ce qu’on essaye d’inculquer en Belgique à coup de médias et de pub.Laissons cette personne se diriger plutôt vers des sites où il sera applaudi avec vigueur;il en existe tellement qui iront dans ce sens,sans plus de discussion.

    J'aime

  9. Ce texte est affligeant,mais surtout il exprime une haine que l’on peut qualifier de névrotique,une prise en charge serait indiquée !

    J'aime

  10. Concernant un possible  » rattachement  » wallon à la France , il faut considérer et / ou prendre en compte certains points particuliers :
    1° Que les partis dits et auto – proclamés  » de gouvernement  » en France , PS + alliés et LR
    ( anciennement UMP ) + alliés centristes se gardent bien d ‘ agir ou influer vers cet état des choses = ils risqueraient d ‘ être vivement et rapidement sous les feux des critiques que ce soient des institutions européennes , de la classe politique belge ainsi que de la réprobation des autres Etats pour ingérence et / tentative de déstabilisation d ‘ un Etat indépendant …
    = ils ne bougeront jamais dans ce sens …
    2° Pour que la Wallonie se réunisse à la France , il faudrait déjà acter une séparation de l ‘ Etat belge en lui – même comme  » entité propre  » …
    = Flandre et Wallonie se doivent au préalable d ‘ être indépendantes toutes les deux .
    3°  » Bruxelles – Capitale  » restant un épineux problème pour les deux parties , la solution la plus juste et commode serait de rétablir les anciennes communes intégrées naguère à la ville de Bruxelles et celles agglomérées aux communes francophones limitrophes …
    4° Une fois les points 3° et 4° actés , le  » gouvernement provisoire  » wallon pourrait alors soumettre par référendum le choix ou non du rattachement à la France .
    5° Cependant en cas d ‘ acceptation pour le rattachement , l ‘ intégration ipso – facto et immédiate de toute la Wallonie à la France serait pour le coup par trop  » indigeste  » ( surtout avec des finances publiques d ‘ Etat en berne en France … ) .
    Seule solution que le rattachement s ‘ effectue progressivement via la réunion des communes limitrophes ( il faut prendre en compte : la part de la dette de l ‘ Etat belge / chaque commune , le raccordement éventuel au réseau électrique français , etc. , … ) .
    L ‘ idéal serait déjà dans un premier temps que les communes limitrophes des départements français et ayant fait partie de ces départements durant la  » période française ( 1795 – 1814 ) pissent réintégrer ces départements ( Philippeville , Mariembourg , etc. ) .
    Cela serait déjà un gage pour le reste de la Wallonie que leur intégration avec la France s ‘ effectuera progressivement ( tabler sur 5 années maximum ) …
    6° Qu ‘ en serait – il des noms des départements wallons ?
    Sambre – et – Meuse était un des plus beaux noms de départements français d ‘ alors ( et la musique militaire  » Sambre – et – Meuse  » en atteste au niveau culturel ) .
    Devrait – on recréer Ourthe , Jemappes , Forêts ,  » Dyle – Méridionale  » ( partie wallonne du Brabant belge + communes francophones de Bruxelles ) ?
    7° L ‘ intégration du territoire wallon à la France pourrait par truchement inciter les communes francophones du Grand – Duché de Luxembourg à suivre le rythme et l ‘ on peut oser espérer que les communes de langue allemande suivraient de même afin de conserver l ‘ intégrité actuelle du Grand – Duché sous une seule et même bannière .
    A cette fin , le Luxembourg recouvrerait ainsi les 2/3 de son territoire historique avec le Luxembourg belge ( Département des Forêts ) , le 1/3 restant étant toujours en Rhénanie – Palatinat ( Région de Bitbourg , Dudeldorf , etc … ) .
    La République française ne délivrant pas de titres de noblesse , peut – être serait – il bon alors de demander aux cours de monarques régnant encore en Europe de se réunir en Grande Assemblée , pourrait accorder le titre de  » Prince de Luxembourg  » .
    8° Pour une vraie et grande  » décentralisation  » de l ‘ Etat en France , il faut avant tout que des Ministères soient transférés dans certains des nouveaux territoires et / ou mieux répartis :
    – Ministère des Affaires Etrangères à Luxembourg : chef de la diplomatie française = le Prince de Luxembourg ( dont la famille proposerait lorsqu ‘ il sera nécessaire pour causes de décès ou maladie , le membre de la famille ayant toutes les compétences reconnues pour assurer la relève de ce Ministère ) .
    Cela éviterait déjà le  » jeu des chaises musicales  » à chaque nouveau gouvernement en France , et le Prince aurait toute autorité pour présenter les nominations de Consuls et ambassadeurs choisis de par lui – même et / ou étudier les propositions de candidats à ces postes que lui fournirait le nouveau gouvernement français .
    Cela réglerait déjà le problème de ce Ministère , car la continuité à sa tête lui serait garantie de par la Loi .
    Le Prince de Luxembourg se devrait de s ‘ enorgueillir d ‘ être le  » 1er ambassadeur  » de près de 71 Millions de citoyens ( France + Wallonie + G. D. de Luxembourg ) contre actuellement 450 à 500.000 luxembourgeois .
    – Ministère de l ‘ Education Nationale = transféré dans la partie francophone de Bruxelles = de part le  » trilinguisme  » de l ‘ actuelle Belgique .
    – Ministère de l ‘ Intérieur = à Lyon .
    – Ministère de l ‘ Economie et des Finances = pourquoi pas à Liège ?
    9° Réindustrialiser progressivement tout ou partie des territoires wallons avec des entreprises dites de nouvelles technologies = créer des pôles de recherches technologiques de pointe …
    10° Restaurer suivant le souhait des citoyens des territoires wallons , leurs anciennes communes  » fusionnées  » pour plus de démocratie de proximité …
    La Wallonie s ‘ est plus fortement paupérisée de ce fait car ses infrastructures industrielles et son économie étaient déjà bien en dessous de celles de la Flandre , et cette  » réforme administrative  » inique n ‘ a en rien arrangé la situation des wallons ( comme celle que l ‘ on tente de vendre actuellement en France , sur  » injonctions  » ourdies dans l ‘ ombre par la Commission européenne et ses membres … ) = loin de procéder à des économies cela a conduit à paupériser plus avant d ‘ immenses pans du territoire wallon …

    J'aime

    1. Il y a plus simple que ça: la Wallonie devient une nouvelle région de France (après référendum de part et d’autre, dans un cadre d’intégration/autonomie (soutenu par M. Jacques Lenain) ou rattachement complet (assimilation), perso, ça m’est égal) avec pour chef-lieu de Région: Namur. Les provinces actuelles (Luxembourg, Liège, Namur, Hainaut et Brabant Wallon) deviennent des départements avec leurs chefs-lieux respectifs (Arlon, Namur, Liège, Mons et Wavre).
      Je suis né et j’habite la Province du Luxembourg, région des « 3 Frontières » (Arlon-Athus-Virton) et j’peux juste vous dire que je ne voudrais pas être rattaché au Grand-Duché!!! Pas la même mentalité (j’y ai travaillé presque 15 ans), pas la même langue, pas le même niveau de vie. Le Grand-Duché est germanique, un peu comme l’Allemagne. Par contre, dans cette perspective de Wallonie française, il serait bon et juste de demander à la Communauté germanophone (Eupen, Saint-Vith…) s’ils veulent rejoindre l’Allemagne ou pas…

      J'aime

  11. J’espère que ce rattachement se fera ! J’aime la culture belge pour ses tableaux, ses auteurs de BD, son architecture et son amour pour notre langue commune. Si les Flamands veulent être indépendants et que les Wallons veulent nous rejoindre ce sera avec honneur que je dirai à quiconque que notre pays s’est agrandi.

    J'aime

    1. Merci bien Ybiscus. Venant d’un français, ça fait plaisir. Et si un jour je deviens français moi-aussi, ça sera avec honneur également, que je dirai que la Wallonie est devenue une région de ce beau et grand pays qu’est la France!

      J'aime

  12. Personnellement, je ne suis pas trop pour un rattachement à la France. Mes parents et mon vécu m’ont appris à être Belge. Malheureusement, depuis près de 40 ans, je me rends compte que, lentement mais surement, des personnes, pour des raisons que j’ignore, s’efforcent lentement à installer l’idée de rattachement de la Wallonie à la France. De même dans la région néerlandophone, des élus s’appliquent à la même manœuvre séparatiste pour rejoindre qui ?.Parmi eux, de chaque côté, y aurait-ils des élus d’origines étrangères, accueillis par la Belgique? Lentement mais surement, l’idée est cultivée et entre dans l’ordinaire de chacun, d’un côté comme de l’autre. Lentement mais surement, les pouvoirs et industries qui faisaient l’Etat Belge sont démantelés. J’ai presque envie de dire que la séparation est quasi faite et de la comparer à une opération sous anesthésie, avec le moins de douleurs et de suite négative pour les habitants de chacune des régions. Cela arrivera-t-il? Est ce que je le verrai ? Il serait grand temps que les Belges se réveillent et se dressent contre les politiciens qui veulent détruire leur jeune Pays. Il serait temps que les Vrais représentants du Peuple Belge se montrent et défendent les valeurs qui font notre pays. L’Union fait la force.

    J'aime

    1. @Pierre B

      j’étais comme vous, avant. Je suis né en Belgique (1972), de parents belges (grands-parents également) mais j’ai perdu cette identité depuis la crise profonde du gouvernement en 2010. J’ai d’abord voter RWF par dépit et par dégoût des partis dits « classiques » (PS-MR-CDH) et puis en me documentant et en cherchant sur internet des sites et blogs sur le réunionisme-rattachisme, cette idée a fait son chemin dans mon esprit. Ensuite, en 2012, je me suis marié avec une française, qui est venu vivre ici, en Belgique avec moi. Et elle peut vous l’affirmer: on s’en tirerait bien mieux en France, économiquement, malgré la crise (je suis en recherche d’un emploi…).
      J’ai ensuite voté à nouveau RWF en 2014, mais cette fois, par conviction! J’ai ensuite adhéré au mouvement citoyen AWF, voyant bien que le système du parti politique (RWF) n’aboutissait à rien de très concret (très faibles résultats). Cependant, tant que ce parti proposera des listes, je voterai pour eux, bien entendu.
      Et puis, le fait du séparatisme en Belgique, provient bien plus du côté flamand que du côté wallon ces 30 dernières années (VB, NVA et plusieurs députés dans d’autres partis): fédéralisme, les réformes de l’Etat successives, BHV, confédéralisme, etc…ça vient du côté flamand, face aux wallons, qui eux, sont jamais « demandeurs de rien »!
      Le rattachement de la Wallonie à la France est encore bien « marginal » et bien inférieur face aux séparatistes flamands de tous poils!!! Il faudra un électrochoc (indépendance totale de la Flandre) à la classe politique wallonne (qui continue à s’accrocher à presque plus rien), pour éventuellement, se rapprocher de la France, quand celle-ci se retrouvera complètement seule, faute d’avoir pris les devants. Alors là, leurs devoirs en tant qu’élus, sera de nous proposer quelque chose d’autre, et ce « quelque chose », pour moi, le meilleur qu’y soit, c’est de devenir région de France.
      On en est arrivé là, parce que simplement cet Etat belge a été « fabriqué » de toutes pièces et en dépit du bon sens à l’époque où cela s’est fait. 2 peuples complétement différents pour essayer de n’en faire qu’un seul! A un moment donné, ça devait arriver à ce que l’on vit actuellement. Et dans l’intérêt de tous, il faudrait simplement « divorcer à l’amiable », sans bagarres, sans heurs et se quitter en « bons amis » tout en se souhaitant bonne chance pour l’avenir et puis tourner la page, pour en ouvrir une autre, toute aussi belle: la page française…
      Et là où je suis d’accord avec vous, c’est que le processus met beaucoup trop de temps. On fait souffrir le « patient » belge pour rien, en s’obstinant, tel un acharnement thérapeutique, tout en sachant bien, que la fin est inéluctable!!! C’est déjà mort (cliniquement)!!!
      « L’Union NE fait PLUS la force » dans ce pays et ce, depuis un bon moment maintenant (seuls les Diables-Rouges font illusion et encore, la nouvelle réforme du foot montre bien qu’on veut tout scinder dans ce pays)!
      Il est temps de se tourner vers la « Liberté, l’égalité et la fraternité ». Il est temps de réunir les 2 coqs dans la même basse-cour avant que le lion ne nous « mange » complétement! Les français sont plus que des cousins éloignés, ce sont des frères avec qui on a été séparé par l’histoire. Il est temps pour les wallons de rentrer à la maison!
      Bien à vous.

      J'aime

    1. Bien oui;c’est déjà mieux que belgicain…!
      malheureusement insuffisant au niveau racine car la Wallonie n’existe pas,ni par sentiment identitaire ni autre;et l’on ne peut malheureusement(plutôt heureusement …!)dissocier les racines Françaises de belge francophone;là vous n’y pouvez rien;mais chacun ses idées.
      Si cela vous suffit,c’est bien,mais néanmoins ce n’est peut être pas suffisant si l’on va plus loin.

      J'aime

      1. Racines françaises des belges francophones ! Je dis Wallon, pas belge francophone, et nos racines ne sont pas françaises ! Votre dernière phrase est tout ce qu’il y a de plus creux.

        J'aime

  13. Je n’ai rien contre de devenir un Wallon de France. La proposition, union-intégration, de Monsieur Lenain ne me déplaît pas. Mais, je dis non à l’assimilation.

    J'aime

  14. La wallonie n’existe pas;c’est une vue de l’esprit;si nos racines ne sont pas françaises et je vois ce que vous voulez dire,rien que le fait de parler français d’être baigné systématiquement dans la langue française et de participer tous les jours de près ou de loin,consciemment ou inconsciemment depuis plusieurs années,à tout ce qui parle français(je laisse a à votre appréciation historique qui vous tient certainement à coeur le nombre d’années exactes…),nous rapproche suffisemment près que pour que que nous puissions parler d’être quelque part un peu français ,ne vous en déplaise,même si ce n’est pas dans votre coeur.Quand à ce que vous appelez assimilation,là je vous rejoins un peu plus car nous avons effectivement
    des particularités qui nous viennent de nos régions et qu’il est important de garder,mais de vous à moi,qui a proposé en France de les annihiler….? Par ailleurs,j’ai plus d’affinité avec la Picardie,la somme qu’avec le brabant wallon.
    ;je redis au risque de vous déplaire(et ce n’est vraiment pas le but) belgique francophone car la wallonie n’est pas un état;il suffit d’écouter les brabançons,ceux du luxembourg ou des pays rédimés,n’ayant jusqu’à présent pas défendu ce qui s’appelle le territoire wallon en tant que tel ;s’il est vrai que nous n’avons pas ce que vous appelez des racines françaises,il faut quand même penser à la Picardie dont je suis ,au diocèse de Tournai,et à Liège;que diable;s’il n’y a pas de racines maintenant peu oubliées,que diable appelez vous racines?
    Effectivement que ce n’est pas la « Wallonie ».
    Dans ce genre de discussion je préfère rappeler l’impact de la langue française en belgique francophone,que de m’attarder à d’éventuelles racines toutes aussi discutables;là me semble être la réalité.
    Vous savez,pour moi la Wallonie comme je l’entends est une région de saveurs,d’histoire (française et autre),et je ne peux l’appeler dès lors Wallonie que lorsqu’elle correspond à un cri identitaire et de révolte par rapport à ce qui se passe dans son évolution;mais vous le savez,vous le voyez comme moi;pas de cri identitaire,pas de révolte face à une région ne se constituant pas en nation,mais se délabrant jour après jour dans l’inexistence d’un peuple qui ne se connaît pas ,ne s’apprécie pas forcément,et tiraillé entre son incapacité de se relever et de faire face à une médiatisation belgicaine toujours plus arrogante.
    Dans ce train,je ne vois pas la Wallonie,mais la belgique francophone,ce qui traduit peut être une certaine culture….Peut être….Laquelle….?
    Les seuls wallons que je vois actuellement sans prendre parti,et qui donnent une forme de vérité de la situation,c’est l’AWF,le RWF en son temps et tous ceux qui gravitent autour de l’idée de faire de la Wallonie une nation qui se prend en main et qui redore le blason de son existence en la trempant dans la France et surtout pour l’AWF en n’oubliant pas ce que nous sommes.
    Et puis ,;au bout du compte,une grande inquiétude;quand cesserons nous ces discussions,qui ont leur valeur mais qui ne cristallisent pas nos forces pour une Wallonie de demain vers la France;..?Assimilation ,intégration seront à l’ordre du jour lorsque les forces de Wallonie seront rassemblées.Les moyens d’y arriver m’importent peu du moment que nous avons la chance de nous rapprocher de celle ci;à part cela cela je n’y vois et ce depuis plus de 50 ans,que dilution.
    Bien à vous

    J'aime

  15. Bonjour,
    Moi ce que j’aimerais savoir,c’est si la France a envie de s’embarrasser d’une région qui rame ?
    Merçi de me répondre

    J'aime

    1. Peut être bien que oui,peut être bien que non,qui sait?Et quelle importance?Ce qui reste importaznt est la conviction que l’on donne aux idées permettant de faire avancer les rameurs

      J'aime

    2. Beaucoup de régions en France « rament ». Les dernières réformes n’aident en rien à tout financer comme il se devrait que ça se fasse.

      Cependant, je ne connais pas un pays qui refuserait de s’aggrandir de manière pacifique, d’augmenter sa population de manière substantielle. Il y aurait, certes, des aménagements à faire tant au niveau du droit qu’au niveau infrastructures, mais également au niveau de la compréhension par les belges des adaptations au mode de fonctionnement des institutions, et leur intégration dans la République.

      Nous vivons actuellement le brexit qui pourrait nous apporter des éléments quant aux diverses mesures et accords qui seraient à prendre, et qui permettraient aux habitants de la Wallonnie de s’intégrer pour le mieux. Ces accords pourraient en outre permettre une évolution sur la durée, la conservation de spécificités propres et donc de conserver un mode de vie identique et sujet à évolution.

      En tant que Français, habitant en France, je serais pour ma part heureux que des millions de wallons décident un jour de nous rejoindre au sein d’un Etat qui permet à tout un chacun de s’exprimer, d’entreprendre, tout en tenant compte de leur culture propre.

      Si vous aimer le football, quel honneur serait-ce de pouvoir suivre les rencontrers OM-Standard de Liège, non?

      Merci en tout cas de votre intérêt pour la France!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

La Wallonie avec la France en Europe et dans le monde