Chou vert et vert chou

Par Valmy
Il ne faudrait pas s’imaginer que j’exagère lorsque je pointe les approches du CD&V vers le CDH.
L’affaire de la ministre Joke Schauvliege illustre bien qu’elle a été une
ministre idéale pour le CD&V… et le Boerenbond !
La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), a été
poussée à la démission à la suite de ses fausses déclarations et des
réactions outrées qu’elles ont suscitées. Rien de plus normal.
Schauvliege connaît bien ses électeurs qui votent encore CVP, et pas CD&V. De plus, elle oeuvre à la grande satisfaction de son véritable employeur : le Boerenbond.
La direction du CD&V est tout à fait consciente de cela. C’est d’ailleurs la
raison précise pour laquelle Schauvliege s’est maintenue pendant tout ce
temps au gouvernement. Schauvliege est une marionnette du Boerenbond, le puissant lobby catholique des agriculteurs flamands, dont le CVP, de tout temps, est le laquais. En fait, on ne peut même pas en vouloir à Schauvliege. Elle n’a jamais été que la ministre que son parti voulait qu’elle fût.
Depuis peu, le CD&V s’enrobe d’un costume plus moderne, plus
progressiste, plus vert. Un costume trop fin pour lui, visiblement. Au plus
profond de son cœur, le CD&V demeure la même machine de pouvoir
qu’était le CVP.
Avis aux distraits en Wallonie !
ndlr : texte inspiré d’un article écrit par Bart Eeckhout et traduit pour DaarDaar par Fabrice Claes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s