Wallons, ouvrez les yeux !

Par Claude Roland

La Flandre a changé d’objectif. Le séparatisme territorial qui fait tant peur aux belgicains et aux Bruxellois et dont on se sert pour proscrire tout rattachisme, nationalisme voire régionalisme wallon n’est plus d’actualité. Il a fait place à un séparatisme économique et surtout social accompagné d’une domination flamande sur le fédéral, d’une colonisation de la Wallonie et d’une union avec la Hollande.
Le séparatisme financier et social va de plus en plus loin.
– Les syndicats n’en parlent pas, mais à travail égal, dans une même entreprise, les salariés wallons sont moins payés que les Flamands. C’est une règle qu’imposent les managers flamands qui, bien organisés par le Voka, ont pris le pouvoir dans la majorité des entreprises. Des entreprises qui engagent de préférence des Flamands aux dépends des Wallons.
– Les Flamands, en manque de territoires, prennent possession des territoires wallons. Dans les Ardennes, les villages néerlandais (hollandais et flamands) aux barrages de l’Eau d’Heure, les zonings industriels de Nivelles et bien d’autres.
La Flandre prend aussi possession des ressources wallonnes. Les exploitations de bois, les zones agricoles (Boerenbond) et les eaux de source (l’or bleu wallon).
– La Flandre progresse rapidement dans son union avec la Hollande. Ainsi, le récent achat de F35 a été décidé dans ce sens afin d’accélérer l’intégration de l’armée belge dans l’armée néerlandaise. Le général en chef néerlandais a déjà fait savoir que les pilotes belges devront suivre les directives néerlandaises notamment au niveau des entraînements qui ne se feront plus en France mais aux USA, les Néerlandais étant atlantistes.
– Les Bruxellois ne sont pas en reste.
1) Ils ont besoin des finances wallonnes pour les matières gérées par la communauté Wallo-Brux.
2) Les CPAS bruxellois saturés poussent leurs allocataires sociaux à venir s’inscrire dans les CPAS wallons, notamment ceux issus de l’immigration.
3) En manque de logements et surtout de logements bon marché, Bxl compte sur la Wallonie pour offrir ce qui manque à ses allocataires.
4) Bxl veut rester la capitale du Wallo-Brux, de la Belgïe et de l’Europe. Aux fêtes de la communauté Wallo-Brux, sur le podium, on a scandé la Belgique c’est Bxl et Bxl c’est la Belgique. La Wallonie ? Oubliée. Les Wallons ? Juste des francophones non bruxellois habitant à la périphérie de Bxl.

7 réflexions sur « Wallons, ouvrez les yeux ! »

  1. Il n’y aura jamais scission, les flamands n’ont plus de terrain en Flandre, ils en ont besoin. Les flamands investissent en Ardenne par manque de place en Flandre, et les Wallons sont très contents de profiter du pouvoir d’achat élevé des flamands en Ardenne. Une maison sur deux en Ardenne est achetée par un flamand. La Wallonie deviendra flamande à terme, ce n’est qu’une question de temps. Alors, le mieux, c’est de déménager directement en France.

    J'aime

  2. Monsieur Roland,
    Les Wallons n’ouvriront les yeux que beaucoup trop tard.
    Depuis le Congrès de Liège en 1945, depuis la disparition d’André Renard en 1962, depuis la démission de Charles De Gaulle en 1969, le monde politique wallon n’ose pas guider notre Région vers la France.
    Le Traité Benelux, l’OTAN, l’Union Européenne, toute cette accumulation d’institutions contrariantes tétanisent nos élus.
    Il faut aussi reconnaître que les Présidents de France depuis 1969 privilégient une germanomanie stupéfiante dans l’illusoire espoir de diminuer l’influence du suzerain américain, alors que Berlin marche à l’ombre du pygargue à tête blanche.
    Cela ne facilite pas le rapprochement souhaité de la Wallonie vers la Nation soeur.
    Mais la conclusion du combat nationaliste de Mère Flandre ne se trouve pas pour autant aussi aisée que l’on pourrait le penser.
    Deux factions s’opposent en Flandre : les hégémonistes et les séparatistes.
    Les traités Benelux et Otan, signés sous la Belgique de papa par le bruxellois, francophobe et gallophobe, Paul-Henri Spaak, les avantagent, certes, dans leur politique de rapprochement historique avec les Pays-Bas.
    Cependant, l’Union Européenne contrarie singulièrement les manœuvres de la frange nationaliste. L’expérience catalane et le Brexit incitent à la prudence au grand plaisir des hégémonistes, plutôt belgicains par opportunisme.
    Tout ne joue pas contre la Wallonie pour autant si les régionalistes confirmés acceptent de négocier durement et intelligemment le confédéralisme avec Bart De Wever.
    Ils doivent exiger que cette option institutionnelle majeure se couple à une régionalisation à quatre entités totalement autonomes (surtout sur le plan des affaires étrangères).
    Il s’agit, cette fois, de vider le croquemitaine belge de toute sa substance sauf à lui laisser une apparence de décor «Potemkine » et ainsi éviter les foudres de la Commission européenne.
    L’armée dans l’OTAN, la Banque nationale société anonyme, peut-être encore l’un ou l’autre ministre « belge » limité à un cabinet « call center » et dépourvu de toute initiative, voilà de quoi faire illusion.
    Un jour où l’autre les quatre Régions, sous couvert d’exaucer les visées de l’Union Européenne, se rapprocheront soit de l’Allemagne soit des Pays-Bas soit de la France dans le but de créer de « Grands Départements Européens Transfrontaliers ».
    L’opération de démembrement de la Belgique réussira ainsi dans le calme. Il restera, alors, à débrancher la prise en réglant les « derniers détails », demeurés en commun, dans une convention dont le coût sera inscrit au Grand livre de la Dette Publique.
    Et passé muscade !
    Si l’Union Européenne détient les moyens d’empêcher le séparatisme, elle ne possède aucun moyen d’éviter le « délabrement » d’un Etat pour autant que les reliquats s’amalgament à d’autre entités de l’Union.

    J'aime

    1. Bien d’accord avec vous, Monsieur NANCY, les commentaires de « fidobedo01 » sont soit écrits dans une langue surréaliste, soit une injure à la langue française. Dans les deux cas, ils dévalorisent l’espace « commentaire » de notre site.
      Je prends donc la décision de les mettre à la poubelle.
      Pour rappel, tout commentaire figurant sur notre site doit être écrit en français. Il ne s’agit pas d’une quelconque censure, mais du simple respect de notre langue.
      Les textes envoyés en anglais ou dans toute autre langue sont les bienvenus. Ils seront traduits en français par l’équipe qui a la responsabilité de notre site.
      Bien à vous,
      Paul DURIEUX

      J'aime

  3. COUCOU qui revoilà !

    Le Katholieke Partij – CVP – CD&V, le mauvais génie, chaperon, du petit frère wallon, soumis, le Parti catholique – PSC – CDH, revient à la charge car jamais il ne renonce à la perpétuation du Royaume de Belgique.

    Wouter Beke l’affirme : « Je voudrais ressouder la famille CD&V/CDH dans le prochain gouvernement »( la Libre du 09/02/2019)
    Wouter Beke, le président du CD&V, veut renforcer les liens de sa formation avec le CDH. Il rejette le confédéralisme à la sauce N-VA mais considère que la régionalisation s’inscrit dans le sens de l’histoire de la Belgique.

    Bien évidemment, même largement laïcisée, Mère Flandre peut compter sur son fils aîné, Le Katholieke Partij – CVP – CD&V, pour défendre ses intérêts sonnants et trébuchants. Comme vous le décrivez, Monsieur Roland !

    J'aime

  4. Et si le réchauffement climatique se confirme, voir va en s’empirant alors comme le disait un jour avec humour le chanteur Arno: « la mer du Nord viendra jusqu’à Bruxelles » avec la montée des eaux!!! Et là, même M. Francken deviendrait un migrant en Wallonie!!! Ca serait un comble!
    En revanche, si les flamands veulent entraîner toute la Belgïe (Wallonie comprise) vers les Pays-Bas, là, c’est sûr que ça sera moi! Je me casse en France le lendemain de la signature…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s