Quand passons-nous devant le notaire ?

Malades des coupes budgétaires, les musées fédéraux sont exsangues
(Belga Publié le 31/12/2018)

Victimes de coupes budgétaires de 13 à 30 % en dix ans, les musées fédéraux sont exsangues, confrontés à « une situation impossible », « une crise majeure », « un pourrissement sur pied », confient divers directeurs dans Le Soir lundi.

Les Musées royaux des beaux-arts (MRBAB) ont perdu 19 % de leur personnel de 2007 à 2017, et leur dotation est passée de 4,5 millions en 2011 à 3,4 millions en 2018. Une perte de 25 % en six ans. « Grosso modo, on a perdu 20 % de notre personnel, 25 % de notre dotation », résume son directeur Michel Draguet.

13% de budget en moins pour le Museum des Sciences naturelles
Le Muséum des sciences naturelles a perdu 13% de ses budgets en cinq ans. Aux Musées royaux des beaux-arts, la dotation a diminué de 25% en six ans. Bien que récemment rénové, le musée de l’Afrique centrale de Tervuren a perdu un quart de son budget, presque un quart de son personnel. Son directeur Guido Gryseels parle de « crise majeure ».

Les saignées budgétaires sont mises en cause mais aussi les normes comptables européennes « SEC2010 » contraignant à l’équilibre budgétaire parfait pour chaque exercice. L’interprétation de celles-ci par la Belgique a pour impact concret d’empêcher tout achat d’œuvre d’art de plus de 30.000 euros par exemple. En outre, la Loterie nationale n’est plus la béquille budgétaire qu’elle était, et le privé n’est pas à même de pallier les déficiences de l’État en l’absence d’incitants fiscaux en faveur du mécénat.

Quand passons-nous devant le notaire ?

Valmy

2 réflexions sur « Quand passons-nous devant le notaire ? »

  1. Pas une larme a verser. Les institutions bicommunautaires sont vouées
    à disparaìtre pour le plus grand profit des Wallons et des Flamands-
    Les collections devront ètre partagées comme le fut la bilbiothèque de
    Louvain. Liège devrait récupérer les trésors de l’art mosan en dépot
    au Cinquantenaire, Anvers retrouverait ses Rubens. La Monnaie
    est inutile puisque Wallonie et Flandre ont leur propre opera,
    Faisons confiance au flamingantisme radical pour accélérer la
    liquidatiomn des oripeaux belgicains. Le plus tòt será le mieux

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s