Mais à quoi pensent le monde politique et les médias wallons ?

Un de nos lecteurs assidus, Valmy, réagit aux propos tenus par Bart de Wever quant à sa vision du confédéralisme.

Quelqu’un de sensé pourrait-il m’expliquer l’intérêt de continuer une cohabitation avec la Flandre dans un tel schéma qui ressemble à une séparation de corps et de biens ?
Comme l’a dit, en son temps, Monsieur De Gucht, quelle est « la valeur ajoutée de la Belgique » ? Et si en plus elle devient confédérale ?
Bien évidemment elle permettrait à certains politiques wallons de rester bêtement belges et bénéluxiens.
Elle laisserait surtout à la Flandre la possibilité de gagner du temps pour « acheter » Bruxelles et pour régler son problème d’adhésion à l’Union européenne.
Si après l’échéance de 2019 (sans oublier la fin des subsides flamands en 2022), et la proposition de solution confédérée sur la table des négociations, les Wallons ne comprennent pas qu’ il est grand temps que les « régionalistes » deviennent « rattachistes », alors, le chœur des esclaves peut se taire à jamais.

Illustration de mes propos précédents, ce matin, 24/05/2017, à 7h50′, Monsieur Benoit Lutgen, Président du CDH, était l’invité de la rédaction de la chaîne bien connue Bel RTL.
Cet homme politique wallon a martelé ses propos de l’expression « Nation belge ». Comment voulez-vous que les Wallons s’extirpent des sables mouvants du Belgium si à tout moment « leurs défenseurs » leur ressassent la « Nation belge » ?
Cette propagande funeste, née et morte avec Pirenne, ne repose pourtant sur aucune logique; comment pouvez-vous parler de « nation » dans un état fédéral à deux composantes culturelles, linguistiques et ethniques totalement étrangères l’une à l’autre ? Il faut comprendre l’énervement de Bart De Wever lorsqu’il entend ce genre de calembredaine quotidienne. En tous cas, je le comprends et j’en viendrais à le plaindre.

Publicités

7 réflexions sur “ Mais à quoi pensent le monde politique et les médias wallons ? ”

  1. A ma connaissance, peu de citoyens se prénomment Valmy. Le plus célèbre a été notamment Ministre des Communications au fédéral ou encore Ministre-Président de la Communauté française. Le Valmy – auteur de la réflexion dont il est question dans l’éditorial – est-il un homonyme? La réponse tient en trois lettres, il me serait agréable de le savoir. Merci

    J'aime

  2. Si les Flamands voulaient réellement le séparatisme rien de plus
    simple pour eux, Le Parlement flamand,seule expression démocratique du peuple flamand peut proclamer l’indèpendance
    de la Flandre. En dehors du Vlaams Belang les autres partis
    préfèrent maintenir la Belgie et en tirer tous les avantages avec
    la complicité des politiciens wallons et bruxellois.Il y a pire que
    le sèparatisme c’est le colonialisme notamment linguistique.
    Les petits Wallons sont seuls au monde à apprendre à aboyer
    flamand, Ils pourront toujours être techniciens de surface au
    service d’un Flamand arrogant. Une vérité par toujours bonne
    à dire.

    J'aime

  3. Effectivement, et comme d’habitude, on nous raconte des sottises et on évite, par la même occasion de trouver une solution aux vrais problèmes, problèmes que l’on ne sait clairement énoncer !!!! Quelle honte, quelle pitié .

    J'aime

  4. Un journée à Pairi Daiza vous convaincra qu’il est hautement préférable pour les enfants d’apprendre toutes les langues européennes, le néerlandais excepté. Cela dit, sans aucune méchanceté. Mais, à l’écoute des nombreux touristes venus de Flandre, aucun ne s’exprime en néerlandais ! Rappelez-vous les séries télévisées flamandes sous-titrées au profit des Néerlandais … Et dire que voilà soixante ans passés, mes parents me forcèrent à apprendre une langue qui me servit bien moins que le latin !
    Il existe un axiome: seul le Flamand porte de droit la qualité de parfait bilingue.
    Les Cathares étaient aussi parfaits; mal leur en prit !

    J'aime

  5. A Valmy bien vu Cher Monsieur.N’oublions pas que la Flandre
    compte en dépit des contraintes toujours 350000 Flamands
    francophones privés d’ècoles francaises, de messes en francais
    etc,,, Quand Louis Michel a signé la convention cadre sur
    la protection des minorités il savait que ses amis(sic) flamands
    ne la rafifieraient pas. Et les pleutres wallons et bruxellois
    n’osent pas ratifier la convention de crainde de déplaire á
    leurs maìtres tout un programme reflet de l`asservissement
    des Wallons et Francophones en Belgie

    J'aime

  6. Moi je comprends pas comment la NV-A peut avoir comme 1er article dans ses statuts « une République de Flandre indépendante » (donc fin de la Belgique) et maintenant, venir nous « enfumer » avec du Confédéralisme (le « fédéralisme des cons », comme disait un politicien).
    Je veux bien encore attendre 2019, voir les résultats de la NV-A et du Vlaamsbelang (s’ils ont plus de 50% à eux deux et qu’ils ne font rien, alors on pourra dire que la Belgïe continuera à exister et les idiots de dirigeants wallons se contenteront de ce Confédéralisme débile) mais ça sera ma dernière limite à moi, si rien de concret ne se passe… Je pense que je deviendrai français avant la Wallonie…(qui à mon avis ne le deviendra jamais!!!).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s