Tartuffe préside-t-il à nos destinées ?

Par Jean-Luc Lefèvre

Du cabinet fantôme, à la sauce Milquet,  aux enrichissements personnels des caciques de Publifin, du fédéral au régional, un même argumentaire : rien d’illégal, des affaires exclusivement éthiques, et donc soumises à appréciation de chacun !

Comme si la légalité n’était pas, d’abord, l’affaire de ces rebelles à l’éthique, qui en décidaient à leur seul profit?

Comme si l’éthique, jamais, ne s’appliquait à la classe politique acquise depuis toujours, même chez nous, aux vertus du trumpisme ?

Comme si, définitivement, une pratique politique gravée dans le marbre depuis toujours, jamais, ne devait ni même ne pouvait être remise en question ?

Comme si, surtout, la Justice devait se taire ???

Comme si…Tartuffe, toujours, présidait à nos destinées !

Publicités

2 réflexions sur “ Tartuffe préside-t-il à nos destinées ? ”

  1. Apparemment depuis belle lurette. Molière pointait les faux dévots avec le soutien de Louis XIV et de l’aristocratie (excusez du peu !). Aujourd’hui, s’il existait un émule de Molière, il pointerait les faux démocrates avec le soutien du peuple. Ah! Cachez ce saint Trump que que je ne saurait voir …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s