WALLONS TOUDI : on avance!

Par Georges-Henry Simonis

Transparence et bonne gouvernance

Comme une truite qui remonte sa rivière et se heurte à une échelle à poissons, avec PUBLIFIN, la Région Wallonie se confronte à un obstacle de taille : les affres de la bonne gouvernance wallonne.

Ce n’est pas neuf : au sein de l’Alliance Wallonie France, il y a belle lurette que nous dénonçons, avec Jules GAZON, l’hypertrophie administrative de la Wallonie, et, avec le GERFA,  sa consœur bien belge qu’est la « politisation- politicienne » plus ou moins occulte.

Ce qui nous apparaît en pleine lumière à propos de la galaxie des Intercommunales liégeoises nous ouvre les yeux  plus encore qu’ils ne l’étaient.

Toutefois, on peut penser que ce dévoilement pourrait avoir des effets positifs pour l’avenir de la Wallonie. Elle est consciente du problème depuis des mois, et ce qui se passe peut devenir un accélérateur de réformes bien nécessaires.

Aussi, je ne voudrais pas tomber dans la caricature de « Sois belge et tais-toi ! », titre du bel article que vient de publier Jean-Luc LEFEVRE sur le site de l’AWF : il parle du « marigot malodorant de la scène politique francophone », traitant ceux qui gouvernent de paons ou de cabotins… Je ne partage pas toujours non plus les réquisitoires enflammés de Paul MELOT qui s’en prend à quelques têtes de turc bien ciblées illustrant les forfaitures d’une gauche affairiste ayant perdu son souffle et parfois même son honneur… La situation des autres partis n’est guère plus glorieuse : que l’on pense au moins à KUBLA, au bel Armand DEDEKER, aux amis de Georges FOREST qui pillent le Congo comme au bon vieux temps…

Il faut faire un bien d’un mal.

Comme l’a écrit dernièrement Philippe DESTATTE, « il est des occasions formidables pour agir collectivement » : on peut, me semble-t-il, aller de l’avant pour régler une fois pour toutes ce malaise de mauvaise gouvernance que nous subissons aujourd’hui, et considérer sa réforme comme une étape indispensable, à côté des autre défis, pour le redressement de la Wallonie.

La Commission du Renouveau Démocratique, installée il y a plus d’un an, sur initiative d’ECOLO (rendons à César…), indiquait le chemin.

Il serait utile de la relancer en lui donnant les moyens nécessaires.

En attendant, on peut penser que, bientôt, la Justice aura fait son travail, de même que le Gouvernement Régional qui m’a l’air d’être à la hauteur des enjeux.

Face à un système qui était devenu tellement tentaculaire, une chasse aux sorcières n’est pas une réponse suffisante.

Je voudrais positiver en citant à nouveau Philippe DESTATTE :

« Nous devons disposer d’outils concrets et de conditions opérationnelles permettant de restaurer la confiance des citoyens et de renforcer leur participation et celle des acteurs de terrain à l’ensemble des politiques publiques portées par la Région. »

Plutôt que de brocarder celles et ceux qui gèrent les choses, je préfère que nous, individus, ou « acteur de terrain » comme l’est l’AWF, tentions de continuer d’œuvrer comme nous le pouvons au redressement politico-administratif de la Wallonie.

Ne nous faisons pas inutilement des ennemis.

Quand l’assainissement sera fait, nous serions mieux à même de devenir une Région de France, puisque telle est notre raison d’être.

La Wallonie sera encore plus séduisante et plus  jolie !

Publicités

3 réflexions sur “ WALLONS TOUDI : on avance! ”

  1. Déjà commencer par la fusion de la Région Wallonne et la Communauté Française, comme les flamands l’ont fait depuis un bout de temps, en une seule et même entité: la « Région Wallonne » ou « Région Wallonie » comme on veut!!! Mais avec moins de ministres, moins de députés, etc… et donc forcément moins de dépenses. Ca serait déjà une bonne chose de faite!

    J'aime

  2. Ce 22 janvier, midi, à la RTBF (à lire aussi sur RTBF Info) une déclaration de Willy Demeyer dans le cadre de la saga Publifin:
    « Mon choix a toujours été clair. Ma priorité c’est Liège. S’il le faut j’abandonnerai mon mandat de député car j’ai de grands projets pour une ville numérique et pour une ville plus résiliente « .
    Voilà une vision d’ avenir. Y a-t-il un  » capitaine Demeyer au gouvernail  » à Charleroi ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s