Vœux pour 2017

Par Paul Durieux, président de l’AWF

Chères Amies, chers Amis, chers Sympathisants et Citoyens wallons,

La période des vœux est un moment propice pour penser à celles et ceux que l’on aime. Comme il est de tradition, j’ai voulu attendre les kroll-2017vœux de  Pierre Kroll afin de les partager avec vous. Il est vrai que si les djihadistes décidaient à travers le monde de finir en beauté en se transformant en feu d’artifice seuls dans leur petit coin pour aller rejoindre les mille vierges qui les attendent, ils se feraient un bien beau cadeau.

Ils nous éviteraient de revivre les heures sombres de 2015 et 2016 qui restent bien en nos mémoires tant en France que chez nous.

J’y ajouterai la santé, notre bien le plus précieux. Sans elle, nous nous sentons bien dépourvus. A ce niveau, l’année 2016 se sera acharnée sur plusieurs membres de notre Conseil Général et en écrivant ces lignes, je pense bien à elles et à eux.

J’y ajouterai notre volonté de voir en 2017 la société wallonne exiger de ses dirigeants  d’adopter des lois qui les contraignent à gouverner avec une éthique d’acier. Dès la création de notre mouvement, nous nous élevions contre la particratie et l’hypertrophie politico-administrative du monde politique wallon. Aujourd’hui, avec les affaires « kazakhgate » et « publifin », nous avons atteint des sommets tant au niveau fédéral que régional. 2017 doit voir s’évanouir des pratiques qui éloignent de jour en jour le politique du citoyen tout en ouvrant la porte à des partis extrémistes.  Il en va de même pour les grandes multinationales qui continuent à éluder un impôt juste grâce aux paradis fiscaux et aux innombrables niches qui s’offrent à leur cupidité.

Il est inacceptable que le fossé entre classes moyennes ou pauvres et quelques centaines  de milliardaires ne fasse que se creuser. Je vous souhaite pour 2017 de vivre dans un monde plus juste, apaisé et  humain.

Enfin, je formule le vœu que 2017 voie la Wallonie maîtresse de son destin et puisse étudier le projet d’intégration-autonomie dans la République française. Il appartiendra à tous les décideurs wallons, politiques, économiques, sociétaux et environnementaux, mais aussi à chaque citoyen, de prendre le dossier de notre avenir sans a priori.

L’année nouvelle est aussi propice au bilan de l’année écoulée et aux perspectives pour l’année qui vient.

Bilan de l’année 2016

Malgré les difficultés rencontrées (voir ci-dessus), notre mouvement citoyen présente un bilan plus que positif. Les chiffres suivants en témoignent.

1) Notre site bat ses records avec 68 756 visites (55 352 en 2015), 105 blogs qui nous suivent (92 en 2015).

2) Notre page « Facebook » progresse également avec 703 mentions « J’aime votre page » (647 en 2015).

3) Notre nombre de membres progresse  aussi  bien dans le groupe « membres déclarés » que dans le groupe « membres désirant la confidentialité ». Merci aux nouveaux membres, mais aussi à celles et ceux qui nous ont renouvelé leur confiance en 2016.

Outre ces chiffres, 2016 a vu les activités suivantes :

a) Le 21 mars, sous l’égide de Paul Mélot, conférence-débat à l’université de Louvain-la-Neuve avec le thème : « Suppression de la Communauté française : un pas vers la France ? »

Nous avions été interpellés par les déclarations régionalistes des députés wallons Jean-Luc Crucke, Jean-Yves Jeholet, Christophe Collignon, Pierre-Yves Dermagne, Nicolas Martin, propos relayés par Thierry Bodson, secrétaire de l’interrégionale wallonne de la FGTB.

Nous invitions dès lors Ms Crucke, Collignon et Bodson à venir développer leurs idées dans un terrain où nous n’avions jamais mis les pieds : l’U.C.L. ! Nous lancions également l’invitation à M. Jules Gazon pour le volet économique et au journaliste Robert Neys comme modérateur.

Résultat : déception car les deux députés wallons et le syndicaliste s’en tinrent à employer la méthode Coué pour exprimer tout le bien qu’ils pensaient de la disparition de la Communauté française, les compétences de celle-ci passant à la Région. Ils zappèrent complètement l’aspect « un pas vers la France ». Heureusement, l’économiste Jules Gazon fut là pour étayer une véritable analyse et Pierre Hazette, présent dans la salle, put dire à M. Crucke tout le mal qu’il pensait d’une attitude où on se voilait la face devant la position hégémonique durable de la Flandre. Depuis cette conférence, nos régionalistes ont adopté le silence radio après ce qui n’aura été qu’effet d’annonce sans lendemain…

b) 3 mai 2016 : conférence de Madame Catherine Lanneau, historienne chargée de cours à l’ULG sur le thème : « La réunion à la France – histoire et actualité ».

Madame Lanneau fut brillante dans son exposé. Un seul regret : vu les problèmes que nous connaissions avec l’avalanche de malades, les membres de l’AWF n’avaient pas été invités à cette conférence, ce qui explique que le nombre de participants ne fut pas à la hauteur de nos espérances et des efforts de Louis Nisse qui avait été l’organisateur principal.

c) 4 juin 2016 : conseil général extraordinaire au Palais des Congrès de Liège : l’AWF recevait Jacques Lenain.

Celui-ci nous rendait compte des rencontres qu’il avait eues avec le constitutionnaliste Didier Maus. Ce dernier avalisait le projet d’autonomie-intégration. Il exposait d’autre part les réponses qu’avait obtenues des centres d’études des partis de pouvoir, un étudiant dont le mémoire de fin d’études envisageait le degré d’intégration possible de la Wallonie dans la République française. Ce conseil général se termina par un vote à l’unanimité moins une voix par lequel l’AWF s’inscrivait dans le projet d’intégration-autonomie amené à renforcer ET la France ET la Wallonie.

d) 5 octobre : conférence-débat à Lodelinsart sous l’égide de Georges-Henry Simonis,  précédée par une conférence de presse à la Maison de la Presse de Charleroi. Les invités en étaient Veerle Wouters et Hendrik Vuye, co-présidents du centre d’études N-VA sur le confédéralisme « Objectief V ». Sonder leurs objectifs, mais surtout pousser les deux députés dans leurs retranchements étaient l’objectif de l’AWF. Malheureusement, Wouters et Vuye entrèrent en conflit avec la direction de leur parti et le projet de conférence-débat ainsi que la conférence de presse avortèrent.

e) 20 novembre 2016 à Namur : après débat, vote à l’unanimité moins une voix d’une opération en rapport avec l’élection présidentielle française de 2017. Nous aurons l’occasion de vous en reparler dans le courant du mois de février.

Perspectives pour l’année 2017

a) Edition d’un nouveau dépliant de huit pages auquel nous sommes en train de travailler. Sa sortie est programmée pour fin mars.

b) Opération en rapport avec l’élection présidentielle française.

c) En collaboration avec Jacques Lenain, faire connaître à des membres de centres d’études de parti dans un premier temps, puis aux responsables sociétaux et au citoyen wallon dans un second temps, en quoi consiste l’intégration-autonomie de la Wallonie dans la République française.

d) Réalisation de vidéos que nous mettrons sur Youtube. Celles-ci nous permettront de vulgariser notre projet et d’atteindre un public plus large.

e) Préparation de notre Assemblée Générale Ouverte qui se déroulera le samedi 21 octobre 2017 au Palais des Congrès de Liège, soit 72 ans, jour pour jour après le Congrès wallon de 1945 dont nous sommes les héritiers. En concordance avec nos statuts, élection de la présidence et des membres du Conseil Général. Nous aurons bien sûr l’occasion de vous en reparler dès après l’élection présidentielle française.

Renouvellement de votre adhésion à notre mouvement citoyen

Devenir membre ou renouveler sa qualité de membre de l’AWF

 A la demande de membres, notre CG a décidé de vous proposer deux modes de cotisation.

1. Soit par un ordre permanent, vous versez 1, 2, …5…, 10 €/mois ou plus selon vos moyens sur un de nos deux comptes, ce qui élimine les oublis et les fastidieux rappels de cotisation. Bien sûr, nos n° de compte ne changent pas. (Dans ce cas, veuillez indiquer O.P. en communication.)

Pour rappel le n° de compte IBAN de l’AWF est : BE26068244993129 – BIC : GKCCBEBB, 22, Rue Fêchereux à 4130 Esneux.

Soutenir l’AWF de façon anonyme subsiste au n° BE55088240700744 -BIC : GKCCBEBB, 22, Rue Fêchereux à 4130 Esneux. Vous pouvez être certain que la confidentialité de votre versement sera respectée.

2. Soit en versant comme par le passé votre cotisation pour l’année.

Cotisation ordinaire : 24 €/an.

Cotisation réduite : 12 €/an (allocataires sociaux, étudiants, retraités, membres d’une même famille).

Cotisation de soutien : à partir de 30 €/an.

Nous espérons que vous continuerez à nous faire l’honneur de votre confiance en 2017. Quant à vous qui êtes sympathisant, vous nous feriez un merveilleux cadeau en devenant membre de notre mouvement citoyen. Quant à vous qui avez déjà versé votre cotisation (N.B. : un versement en décembre 2016 est considéré comme versement pour l’année 2017), soyez tout simplement remercié.

N.B. : n’oubliez pas d’indiquer votre adresse postale en communication de votre versement afin que notre trésorière puisse vous envoyer votre carte de membre et ce qui l’accompagne dans les meilleurs délais.

Publicités

4 réflexions sur « Vœux pour 2017 »

  1. Poiur votre bonne information le nommé Crucke ne répond pas aux
    courriels des citoyens. A diffuser avant les prochaines èlections
    ñes noms de tous les politiciens qui ne rèpondent pas, De Gaulle
    rèpondait et signait de sa main, On est grand ou minable

    J'aime

  2. En ce qui concerne la N810, pourquoi demander plus à un département français quand les Namurois ne se pressent pas pour régler la question ferroviaire entre Dinant et Givet ou les Hennuyers d’accélérer la liaison autoroutière entre Reims et Charleroi dont la construction se traîne comme un escargot namurois. Reims-Charleroi n’avance en Wallonie que sous la menace européenne. Le contournement de Couvin, on en débattait déjà dans années cinquante. Les politiques français ne sont pas parfaits mais les politiques wallons, lorsqu’il s’agit de se lier à la France, ressemblent à de vraies têtes de pioches.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s