2037

Par Georges-Henry SIMONIS

L’association du Grand Liège fête ce samedi 21 janvier 2017 ses 80 ans en choisissant de tenir au Palais des Congrès une journée de réflexion prospective sur ce que sera Liège dans vingt ans.

C’est assurément chose salutaire, même si les enjeux concerneront nos enfants et petits-enfants : vingt ans, c’est vite passé !

Je souhaite donc bon anniversaire à LIEGE, en souhaitant qu’il reste le plus « grand » possible en tant que métropole de l’est de la Wallonie.

Dans mon petit livre sur l’avenir de la Belgique *, je livre une réflexion sur les grandes métropoles émergentes, ces capitales régionales qui formeront l’Europe de demain. Liège en fait assurément partie.

Et je ne peux m’empêcher de penser que, plus à l’ouest, CHARLEROI a aussi sa place comme autre métropole wallonne.  Ce serait un risque et une erreur d’opposer ces deux bassins qui partagent une culture historique commune très ancienne, bien antérieure à Cockerill-Sambre et à l’époque des charbonnages du sillon Sambre et Meuse…

Certes, de manière coupable, l’état belge a incroyablement tardé à réunir les deux métropoles de Wallonie par cette autoroute Liège-Charleroi maintenant prolongée de Verviers à Tournai, ossature routière de la Wallonie, comme devrait le redevenir un chemin de fer moderne et européen entre Cologne et Paris !

Il n’est pas sans intérêt de rappeler que depuis le Traité de Verdun  de 843 qui partageait  l’empire de Charlemagne, les racines de Charleroi sont profondément ancrées en terres principautaires : Marchienne, Marcinelle, Châtelet, Thuin, Lobbes, Jamioulx, Philippeville, Mariembourg, Couvin… Toutes ces communes faisaient partie de la principauté de Liège.

Aussi, constatons que l’avenir de Liège, c’est aussi l’avenir de la Wallonie toute entière.

L’économie wallonne continue de se renforcer peu à peu, comme vient de l’écrire tout récemment l’économiste Philippe Defeyt (Le Vif du 16.1.17), au prix d’assainissements nécessaires (les intercommunales…) et de réformes institutionnelles indispensables  (le mille-feuille institutionnel, les provinces, le sénat…).

Le soleil se lèvera t’il sur la Wallonie ? Espérons avant 2037 !

J’ai en tout cas l’espoir que « le grand Liège » soit un signal positif de plus pour cette Wallonie que nous aimons et pour laquelle nous avons quelques projets… Restons assoiffés d’azur…

Bon anniversaire au « Grand Liège », et à toute la Wallonie !

* « L’après-confédéralisme belge », préfacé par Pierre Hazette, ancien ministre, sur l’avenir du Mouvement flamand et sur la Belgique de demain. Disponible à la librairie Molière à Charleroi ou chez l’auteur : simonisgh@gmail.com (60 pages, 8€ ou 10 si envoi postal à l’adresse indiquée).

Publicités

4 réflexions sur « 2037 »

  1. Dans 20 ans??? Espérons que la Wallonie sera une Région de France, avec son chef-lieu de Région, à savoir: Namur, et que Liège, Mons, Wavre et Arlon seront des chefs-lieux de leurs départements respectifs (en lieu et place des Provinces)…
    Quant à l’axe Liège-Namur-Charleroi, dans l’état français, il sera prolongé jusqu’à la Région Grand-Est (au niveau de Ghé-d’Hossous) via l’autoroute A304, prolongement de l’A34 jusqu’à Reims et plus loin encore… Les français ont presque terminé (normalement l’A304 devrait être opérationnel d’ici fin 2017), mais en Belgique, à force de chipoter, on n’a pas encore fini le contournement de Couvin et la suite vers Charleroi est un vrai casse-tête, faute de pouvoir créer une vraie autoroute parce qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses!!! On serait français, ça serait déjà réglé!

    J'aime

  2. Bon anniversaire à LIEGE, pour son glorieux passé et pour son avenir de métropole de l’est de la Wallonie. Venise du nord face aux trois frontières (Flandre, Pays-Bas et Allemagne).
    Quant à l’ouest, si CHARLEROI veut tenir une place de métropole wallonne rayonnante, ne serait il pas temps pour le Président Magnette de tendre la main vers la France? Pourquoi ne pas renouer le destin du Hainaut wallon à celui du Hainaut français (Valenciennes , Maubeuge) et au Cambrésis ? La frontière qui sépare les trois entités historiques jadis unies n’est jamais qu’une cicatrice de guerre.
    Comment rapprocher symboliquement ces territoires ? Mais par l’histoire et par une réalité spirituelle qui offrent bien des opportunités à une imagination audacieuse.
    Avant Philippe II, il existait quatre évêchés: Liège, Cambrai, Tournai et Arras. Ne serait – il pas temps pour l’Eglise wallonne de se distancier de Mechelen/Brussel ? Une régionalisation simple et nette afin de renouer avec son passé déchiré ? Il ne faut jamais oublier que Hainaut et Hauts-de- France sont plus frères que cousins !
    Ce serait effectivement une erreur d’opposer Liège à Charleroi, deux bassins qui partagent une culture historique commune très ancienne et le puissant lien Sambre et Meuse mais qui présentent pour le Belgium et le Benelux les défauts rédhibitoires de la romanité et de l’essence française.
    Maintenant, afin d’entrer dans la modernité pourquoi ne pas revoir comme en France les entités administratives wallonnes? Imaginons trois provinces au lieu de cinq, toutes axées nord/sud vers la France: Liège + Luxembourg; Namur + Brabant wallon ; Hainaut. mais j’écris cela et je n’écris rien…

    J'aime

    1. Que Tchantchès et Nanesse maudissent, pour des siècles et des siècles, ce Valmy qui confond Athènes du nord (Liège) et Venise du nord (Brugge). Ce doit être l’âge ! Aucun pardon !

      J'aime

    2. Ne parle-t-on pas d’ailleurs dans le Hainaut, d’une partie appelée « Wallonie-Picarde »??? Il me semble que oui…
      Par contre, je suis plus pour le fait de remplacer les 5 Provinces par le terme: « Départements » mais sans forcément en réduire le nombre. Histoire de garder un minimum de particularité et « d’habitudes belges »! Ca serait déjà un tout gros changement, pour certains wallons, de devenir français, alors ne les brusquons pas outre mesure!
      Une Région, 5 départements, les communes telles que maintenant, et les mêmes chefs-lieux…
      Maintenant, je ne suis pas contre le fait de changer éventuellement les noms des futurs départements, ainsi le Hainaut pourrait devenir le « Hainaut-Picard », la province du Luxembourg: « Département de la Lorraine Wallonne », etc…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s