Au Canada, la paix linguistique menacée

Lu ce 3 septembre sur le site de « Impératif français » :

Cet avertissement sérieux d’une paix linguistique menacée par le non-apprentissage du français provient de nul autre que le chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Michel Leblanc.

Alors que l’anglicisation des jeunes francophones au Canada atteint 55 %, le taux d’exclusion, d’unilinguisme béat, d’incapacité de parler français chez les jeunes anglophones serait de 87 % ! Le Québec et la francophonie canadienne, le français, langue officielle canadienne, n’existent pas. Le Canada est anglais.

Le député libéral de Mont-Royal, Anthony Housefather, « fait remarquer que le Québec avait du mal à retenir les anglophones »  (ou allophones), et il ajoute : « Nous devons trouver des moyens pour encourager les jeunes anglophones (et allophones) à se sentir bien au Québec pour qu’ils y restent. »

Pourtant des cours de français, il s’en donne! Le français est langue officielle du Canada et du Québec, la langue commune de la diversité québécoise, langue commune d’usage public, langue de travail…

Pour en savoir plus sur les pratiques d’exclusion canadienne, lire : La Presse canadienne : Des inquiétudes soulevées sur le bilinguisme (des anglophones) au Canada.

Commentaire de l’AWF : cet article rejoint les préoccupations de notre ami Cédric CHOPIN qui me faisait découvrir dès 2014 le livre de Diane FRANCIS, « MERGER OF THE CENTURY » dont la page de couverture indiquait : « pourquoi le Canada et l’Amérique pourraient devenir un seul Etat ». Elle ajoutait : « Une fusion entre les Etats- Unis et le Canada pourrait faire doubler la taille de l’économie canadienne ».
L’Empire américain et son allié anglais fort de son Commonwealth avancent leurs pions en douceur. Il serait plus que temps que la francophonie renforce non seulement ses liens culturels mais aussi et surtout ses synergies économiques avec tous les Etats de la francophonie.
Ce livre n’a, à ce jour, pas été traduit en français. Je lance un appel à un parfait bilingue français-anglais qui pourrait se lancer dans sa traduction et l’invite à se mettre en rapport avec moi pour étudier les modalités de notre collaboration.
La promotion du français sur le continent américain est important pour la francophonie. Elle est un enjeu capital qui doit nous intéresser au plus haut point.
 Paul Durieux
 
* Jonathan WHEELWRIGHT, responsable de l’association « United North America » a bien compris l’intérêt d’imposer l’anglais au Canada (Québec compris).
Publicités

2 réflexions sur “ Au Canada, la paix linguistique menacée ”

  1. Très interpellant effectivement, pour nos amis Québécois!!! J’ignorais totalement quant à l’existence d’une possible fusion USA-Canada…
    Ben sinon, pas grave, le Québec n’a qu’à se proposer à la France en tant que DOM-TOM…N’y avait-il pas à un moment donné un projet d’indépendance du Québec (un peu à l’image des écossais)???
    Les français qui agrandiraient la Métropole avec la Wallonie et les DOM-TOM (Guadeloupe, Martinique, etc…) avec le Québec…
    Ca serait pas beau tout ça…

    J'aime

  2. Cela ressemble furieusement à un petit royaume sis  » à deux cents mètres de l’Arabie Saoudite  » où deux peuples se voient toujours obligés de vivre ensemble depuis presque deux cents ans. Or, comme l’écrit à ce propos un correspondant Québécois,  » Pour pouvoir «vivre bien ensemble», comme semble le souhaiter Michel Leblanc, il faudrait donc que tout le monde soit bilingue au Québec. »
    Comme dans le petit royaume sis  » à deux cents mètres de l’Arabie Saoudite « , « On dirait que ce monsieur ne se rend pas compte que si cela se faisait ce serait la disparition du français qui surviendrait inévitablement parce que c’est l’anglais qui prendrait le dessus, ce serait démissionner. »
    Comme au Québec, les représentants politiques de langue française (Wallons et Bruxellois) oeuvrent en sens contraire de l’intérêt de leurs concitoyens; ils travaillent franchement pour l’ennemi !
    Le gros problème, il n’existe pas à Paris un homme de la stature de Charles De Gaulle.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s