« La langue française est mon seul pays »

Bals populaires, marché typiquement gaulois et énorme feu d’artifice animent cette célébration de la 14 juilletfête nationale française. À Liège, ce 14/07/16 !

La plus francophile des villes belges met à l’honneur la France ! Cette fête est en importance la 2ème manifestation liégeoise, juste après les fêtes du 15 août en Outremeuse.

Manifestations toute la journée et feu d’artifice à 22h.

C’est ainsi que le 14 juillet est présenté comme un événement liégeois sur le site www.belgique-tourisme.be.

Capitale francophile d’une principauté ecclésiastique dépendant du Saint-Empire, Liège, en 1789, a suivi Paris dans sa révolution. Fin des privilèges et déclaration des droits de l’homme ont tout de suite inspiré la population liégeoise. Avec la fuite du prince-évêque, au milieu du mois d’août, la révolution s’est imposée à Liège sans violence. On a aussitôt parlé d’une révolution heureuse. Il n’est donc pas étonnant que les Liégeois s’associent à la célébration du 14 juillet, mais le choix d’en faire un événement de la vie liégeoise est plus tardif.

 Ce choix remonte à 1937, et non à 1944, date à laquelle les organisateurs de l’événement font systématiquement référence. En oubliant les années d’avant-guerre, on occulte une dimension politique jugée d’autant plus dérangeante aujourd’hui que la Belgique, à laquelle s’accroche une majorité de Liégeois, se désagrège inexorablement. Pour plus de détails, nous renvoyons à notre article écrit en 2012 : Liège fête le 14 juillet depuis 75 ans…

Quoi qu’il en soit, cette année, à Liège, le 14 juillet sera particulier. Tradition respectée mais une ouverture internationale en plus. Après avoir accueilli un Forum mondial de la langue française en juillet 2015, la ville de Liège, géographiquement très proche du monde germanique, avec lequel elle a de nombreux échanges, hisse à nouveau bien haut le drapeau de la francophonie en réunissant, ce 14 juillet, des professeurs de français venus de tous les continents.

Dans un monde de plus en plus connecté, l’appartenance à un espace culturel et linguistique est loin d’être anecdotique. « La langue française est mon seul pays, le seul lieu où j’habite », a écrit Jean-Marie Gustave Le Clézio, faisant écho à Albert Camus, dont la « patrie » était « la langue française ». Avec ces deux prix Nobel de littérature, ouverts sur l’universel, nous proclamons notre attachement à la langue française.

Présentation du Congrès mondial des professeurs de français sur le site du petit journal :

français langue ardenteC’est la ville de Liège, en Belgique, qui accueillera du 14 au 21 juillet 2016 le prochain congrès mondial des professeurs de français. Ce congrès aura pour thème : “Le français, langue ardente”.

Organisé tous les 4 ans par la Fédération Internationale des Professeurs de Français – FIPF – ce congrès réunit les professeurs de français de tous les pays ainsi que les partenaires professionnels et institutionnels qui apportent leur appui à l’enseignement du français dans le monde.

Chaque congrès réunit 1000 à 1500 participants qui trouvent là l’occasion de se rencontrer pour échanger leurs expériences, renouveler leurs pratiques pédagogiques, actualiser leur formation pédagogique, et se ressourcer auprès de leurs collègues de tous les pays.

Le congrès de Liège abordera principalement la question cruciale de la place et du rôle du français dans l’environnement culturel, social, intellectuel, économique et professionnel d’aujourd’hui et de demain. Place et rôle appelés à faire l’objet de nouvelles analyses et de nouvelles initiatives, au regard des profondes mutations en cours dans le monde.

Composé de 9 symposiums thématiques – centrés sur le français langue première, seconde ou étrangère – et de plusieurs ateliers « Jeunes chercheurs » et « Formation continuée », le programme du Congrès traduira ces grandes lignes de force.

Liège, “Cité ardente”

Connue au Moyen Âge comme l’”Athènes du Nord”, la plus septentrionale des villes francophones est aussi une des plus latines par le caractère de ses habitants et une des plus françaises par le cœur.

Carrefour interculturel, Liège est aussi un creuset culturel et touristique, riche d’un passé prestigieux, dont elle garde de nombreuses traces patrimoniales, architecturales et artistiques. Liège reste cependant une ville jeune, grâce notamment aux dizaines de milliers d’étudiants qu’elle accueille.

Voir aussi le site consacré à cet événement : http://liege2016.fipf.org/cms/le-congres/.

Publicités

3 réflexions sur “ « La langue française est mon seul pays » ”

  1. J’ai trouvé ceci sur RTBF:
    http://www.rtbf.be/info/societe/detail_nos-voisins-francais-toujours-plus-nombreux-en-belgique?id=9352868
    pour moi, juste de la propagande pro-belge. Ma femme, qui est française, a bien analysé la différence surtout économique et a toujours dit qu’on s’en sortirait mieux en France (bien qu’elle aime être ici, en Wallonie). J’serais curieux de voir combien de belges habitent en France ou même ont pris la nationalité française???

    J'aime

    1. Moi je suis Français mais je peut-être vous répondre.
      La Wallonie bien que développée serait une des régions Françaises les moins riches (peut-être même la moins riche) en comparant le PIB pour la simple raison que le gouvernement Belge favorise la Flandre donc oui en France la Wallonie serait plus riche, la question ne se pose même pas tant c’est un fait logique.

      Parce’que sur les 13 régions de la France Métropolitaine, seules le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté sont moins riches que vous et encore c’est bien parce’que leur population est inférieure à la Wallonie qu’elle vous laissent de l’avance (quoique la Bretagne est moins peuplée que la Wallonie mais a un PIB plus important) mais leur PIB progresse quand celui de la Wallonie stagne donc oui le gouvernement fédéral se joue de vous.

      Je ne veut pas vous faire peur, je vous met juste devant les faits statistiques.

      J'aime

  2. « Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse. » Telle est la dernière sortie d’Emmanuel Macron, lors de son meeting dominical, tenu dans la capitale des Gaules. ( Lyon, le 05/02/2017 ) Publié le 07/02/2017 Boulevard Voltaire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s