Francophonie, où t’es, où t’es…?

L’AWF, partenaire de l’opération « Communes wallonnes pour la langue française » initiées par l’Ambassadeur Albert Salon, souscrit totalement au désappointement du secrétaire d’Etat à la francophonie André Vallini.

Nous faisons néanmoins une différence entre une chanson dont le refrain est en anglais parce qu’il faut séduire un public qui n’est pas français, et une reprise en anglais d’une chanson bien connue du groupe Kiss pour des supporters français de l’équipe de France de football (sachant que la compétition aura lieu en France).

Lu sur le site de Paris Match :

Le représentant de la France à l’Eurovision doit-il chanter en français ? L’un des éternels débats entourant le concours de chants européens a été relancé lundi par André Vallini dans un communiqué. Le secrétaire d’Etat à la francophonie ne semble pas du tout apprécier que des paroles dans la langue de Shakespeare se soient glissées dans la chanson qui sera défendue par le porte-drapeau de la France Amir « J’ai cherché ». Il ne goûte pas plus chanson des bleusle choix de « I was made for lovin’ you, my team », reprise du groupe Kiss interprétée par Skip The Use, comme choix d’hymne officiel de l’équipe de France pour l’Euro de football qui se déroulera dans quelques semaines en France. Un choix « consternant et inacceptable », a-t-il écrit sur Twitter.

« Au moment où nous défendons la place du français dans les institutions internationales et notamment européennes, au moment où nous mobilisons tous nos moyens pour son rayonnement dans le monde, au moment où nous nous efforçons de répondre à l’appétence pour le français dans nos instituts sur les cinq continents, il est incompréhensible que lors de deux grands événements populaires, la langue française baisse pavillon ! De grâce, ne marquons pas contre notre camp! », s’est insurgé le secrétaire d’Etat.

“J’ai cherché” favorite des fans de l’Eurovision

Eurovision-La-chanson-d-Amir-ne-plait-pas-a-tout-le-mondeConcernant la chanson de l’ancien candidat de « The Voice », seul le refrain est en anglais. Et ses paroles bilingues semblent séduire les fans de l’Eurovision qui, selon un sondage a été placée à la première place, largement devant la Russie et l’Australie. Reste à savoir si le public aura le même engouement pour le morceau le 14 mai à Stockholm.

Publicités

4 réflexions sur “ Francophonie, où t’es, où t’es…? ”

  1. En fait, en France et en Wallonie, il manque des présidents de la trempe de Poutine et de la volonté de Bart De Wever: La langue française en France/en Wallonie !

    J'aime

  2. Complètement d’accord avec M. Vallini. Pour une fois, nous avons un ministre ou un secrétaire d’Etat conscient des enjeux planétaires. Pour la lie de la société étatsunienne, une France idéale est une France asphyxiée, avilie, espionnée tant et plus, mais cependant contrainte de marcher au pas.

    Toute cette politique linguistique visant à introduire un jargon appauvri à la place de nos langues précisées et nuancées doit être rejetée avec force. Réveillons-nous. Qui aura le courage de rappeler, par exemple, que la langue officielle (et la seule!) de l’Union Cycliste Internationale est le français, que son siège est à Lausanne et que les amendes sont libellées en francs suisses? Qui osera dire que la langue de l’Union Postale Internationale est le français et uniquement le français? Pourquoi ne pas répéter que la langue fondatrice du Royaume de Belgique est le français et que le reste n’est que traduction?

    Zut à la fin: pour quelle raison faudrait-il parler le « basic » issu d’une langue qui a chipé 36.000 termes à la nôtre, soit 63 % de son vocabulaire courant? Lisons l’ouvrage d’Alain Borer, De quelle Amour blessée, et nous serons édifiés.

    J'aime

    1. Certes, la langue officielle et unique de l’UPU est le français et toutes les mentions figurant sur les envois postaux doivent être rédigées, soit en français uniquement, soit en français et dans la langue locale (le monde entier respecte cette obligation, sauf le « belgium », qui fait figurer sur ses courriers « prioritaires » la mention « prior », ce qui n’est ni du français, ni du néerlandais, ni de l’anglais – et que viendrait d’ailleurs faire l’anglais là-dedans). Et il y a mieux, les fonctionnaires de cette respectable organisation internationale étaient à l’origine tous de nationalité suisse, comme les gardes suisses du Vatican ! Autre particularité. Il est vrai que l’UPU est une des plus anciennes organisations internationales (1874) et elle possède des caractéristiques curieuses. Cela me rappelle ce que disait un de mes professeurs à son propos, formule que je n’oublierai jamais : « L’ UPU est aux organisations internationales ce que l’ornithorynque, seul mammifère qui pond des œufs, est à la zoologie. »

      Et puisqu’il a été question de sport et de français, ajoutons que la langue de l’arbitrage en escrime est également exclusivement le français.

      J'aime

  3. C’est vrai que la seule victoire belge à l’Eurovision (Sandra Kim en 86) était « J’aime, j’aime la vie ». Ca l’aurait sûrement moins fait en « I love life, I love life » MDR (pour une fois j’vais m’abstenir d’utiliser LOL).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s