C’est quoi ce cinéma ?

Les Belges ne sont pas du genre à se prendre au sérieux. C’est du moins ce que certains d’entre eux se plaisent à répéter, pour se donner une identité qui les rendrait supérieurement sympathiques, et bien des Français s’y laissent prendre. Ainsi, Vincent Lindon, mis à l’honneur aux récents Magritte du cinéma, n’a pas hésité à lancer : « Je suis dingue de vous les Belges ». Mais de quels Belges parle-t-on ? La plupart de ceux qui se font Charlie Dupontconnaître en France sont des Wallons. Quand ils se disent belges, attachés à leur « beau royaume », fiers de leur « belgitude », et se moquent lourdement des Wallons qui, de toute façon, ne s’en offusquent pas car eux-mêmes se sentent belges, faut-il y voir un sens aigu de l’autodérision… ou une volonté plus ou moins consciente et désespérée de nier la Wallonie pour mieux s’accrocher à ce qui reste de la Belgique ?

Avec quelles perspectives ?  

Je n’ai pas regardé la cérémonie des Magritte à la télé, l’autre soir, mais il semblerait que cette fête du cinéma belge francophone en ait interpellé plus d’un. Voici en tout cas ce qu’on pouvait lire sur les sites de la Libre Belgique et du Soir, deux journaux bien bruxellois qui sont très loin de vouloir mettre de l’huile sur le feu communautaire. Cela en dit long sur l’esprit qui règne en « Communauté française de Belgique ».

D’abord, le « Monsieur cinéma » de la Libre, Fernand Denis, dont l’article critique (et même très critique) débute ainsi :

« Samedi soir au Square à Bruxelles, la sixième cérémonie des Magritte avait démarré sous le signe de l’aviation avec deux hôtesses de l’air en uniforme vintage et un Charlie Dupont tombant du ciel. Avec sa casquette de commandant de bord vissée sur la tête, celui-ci s’est lancé dans une série de vannes sur les Wallons, elles volaient tellement bas, qu’elles se sont toutes crashées. La soirée ne semblait pas vouloir décoller, elle allait stationner en bout de piste pendant près de trois heures. Un tunnel sans fin et dans le même état que ses collègues bruxellois. »

Pas heureux non plus Jacques De Decker, écrivain, dramaturge, Secrétaire perpétuel à l’Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Dans le Soir, voici ce qu’il a écrit :

« Je n’étais pas aux Magritte. J’ai seulement lu les comptes rendus de mes anciens confrères dans la presse. Et l’expression de leur malaise. Je reconnais qu’il y a de quoi. Défenseur acharné d’un dialogue fertile entre les deux principales cultures belges, je m’étonne néanmoins que les deux lauréats des trophées réservés aux comédiens soient allés à d’évidents talents flamands. Tout d’abord parce que la réciproque n’est pas pensable : je vois mal, aux Ensors, un comédien francophone l’emporter. On y rendra bien sûr, si on ne l’a pas déjà fait, hommage à Benoît Poelvoorde ou à Cécile de France, parce que ces deux Namurois sont devenus des stars. Mais en dessous de ce niveau, on ne risque pas de s’attarder. Il s’agit d’abord de peaufiner la carrière des talents locaux, et cela n’a rien de déplacé puisque c’est efficace. Un jour, Mathias Schoenaerts aura un Oscar bien mérité. Et on aura tout fait en Flandre pour cela, ce qui ne risque pas de se passer demain en Walbru. (…) »

Ce n’est pas comme ça, en lui tournant le dos, qu’on va redresser la Wallonie. (G.R.)

Publicités

Une réflexion sur “ C’est quoi ce cinéma ? ”

  1. Voilà pourquoi, non seulement, nous devons retrouver notre fierté wallonne en sabordant, définitivement, la « Communauté française de Belgique » et en ne votant plus pour les politiciens qui soutiennent son existence. Bruxelles est en Brabant flamand (mettez des lunettes sur le nez si vous en doutez) de par sa situation géographique et de cœur comme d’esprit. Là vivent des « francophones » ! Au sud de la frontière linguistico-régionale vivent des Wallons, des Français !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s