Perspectives de rentrée

Un éditorial de Georges-Henry Simonis

Colloque Prospective-Parlement Wallon-2014-11-27La rentrée scolaire s’est montrée  peu exaltante en matière de prospective  et de renouveau de l’enseignement francophone. La multiplicité  persistante des réseaux, les bâtiments scolaires, les cours de citoyenneté… On n’a pas eu le sentiment d’une année exceptionnelle, comme on pourrait le dire de certains millésimes de vins.

La rentrée politique qui s’annonce sera-t-elle d’un meilleur tonneau ?

Les problèmes institutionnels sont fermement muselés, et la primauté revient aux problèmes économiques. Toutefois, les deux aspects devraient se rejoindre à bref délai.

Quand ?  C’est encore la bouteille à encre : on s’agite du côté du CD&V, qui pourrait  parier sur un moins mauvais score en cas de nouvelles élections qui pénaliseraient la mouvance N-VA ; rien n’est moins sûr ! Peu de surprise à attendre de la part du MR, tout heureux d’être arrivé au pouvoir, et bien décidé à y rester, quitte à avaler encore  l’une ou l’autre couleuvre.

Mais, que ce soit pour la fin de la législature ou en cas d’élections anticipées, un peu de prospective institutionnelle et économique ne ferait pas de tort !

On ne peut que se réjouir de journées de réflexion comme celle que l’Institut Jules Destrée organise à Namur,  ce 11 septembre, sur le thème : « Quels enjeux de gouvernance pour la Wallonie ? « 

De même, celle de l’Alliance Wallonie France qui fêtera à Liège le 11 octobre, au Palais des Congrès,  le 70ème anniversaire du « Congrès National Wallon »  de 1945.

Un Mouvement Citoyen pour un rapprochement de la Wallonie vers la France s’enracine peu à peu. Au sein de l’A.W.F., une thèse emporte l’adhésion : autonomie et intégration. Une intégration franche à la République  garantissant à la Wallonie le maintien d’une autonomie certaine.

Il reste, pour l’A.W.F, à déterminer quels seront les contours et l’importance de cette autonomie. Elle devrait en tout cas clarifier les rôles et les organes du « mille-feuilles » institutionnel actuel, en supprimant certains échelons nettement « budgetivores ».

L’A.W.F. en appelle une nouvelle fois à un débat démocratique au sein des forces vives wallonnes et françaises, et spécialement à un débat au sein des différents partis politiques. Ceux-ci gardent un silence persistant. Les partis francophones disaient il y a quelques années : « en matière institutionnelle, nous ne sommes demandeurs de rien » !  C’était une grave erreur, et presque un aveu d’impuissance.

La réponse actuelle des politiques, par rapport au rattachement de la Wallonie à la France, c’est souvent, de manière lapidaire et simpliste : « La question n’est pas d’actualité » !

Au contraire, elle l’est  plus que jamais, et le sera  d’avantage encore lorsque les chiffres relatifs à l’insuffisance criante du budget wallon seront perçus par tous ! La vérité des chiffres fera presque oublier les avantages immédiats et non négligeables d’un rattachement à la France, comme par exemple le prix du kilowatt/heure, ou le coût des assurances, ou encore  le prix de la baguette de pain qui est 30% plus chère, et moins bonne, en Belgique qu’en France !

Il faudra aussi qu’en France, l’adjonction à la République des francophones de Belgique soit considérée comme un apport positif considérable et non comme une charge supplémentaire.

En Belgique, l’heure est au rassemblement autour de  cette analyse.  L’appel  s’adresse notamment à celles et ceux qui s’étaient impliqués dans une perspective électorale : celle-ci a fait long feu, et dessert la cause rattachiste  qu’elle prétend servir. Rassemblons-nous au sein de l’AWF, mouvement citoyen !

Le jour venu, pour qui voteront les partisans du rattachement de la Wallonie à la France ? Pour les partis, ou pour les membres d’un parti, qui leur auront donné des gages d’ouverture en ce sens.

Il est temps pour certains, qui sont convaincus, de « sortir du bois » et d’affirmer publiquement leur conviction ! Pour en débattre, bienvenue à tous au congrès ouvert à tous, membres ou pas, que l’Alliance Wallonie France  organise au Palais des Congrès de Liège le dimanche 11 octobre 2015.

 G-H S.                                                                                 Namur, 7 septembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s