Non aux forages de Shell en Arctique

Incroyable! Nous sommes plus d’un million à avoir dit ’non!’ aux forages de Shell dans l’Arctique en 3 jours à peine! Leurs plateformes ont accosté à Seattle et il nous reste peu de temps avant qu’elles n’arrivent en Arctique. Signez et diffusez tout autour de vous!

Le gouvernement américain vient de donner l’autorisation à Shell de forer des puits de pétrole dans l’Arctique, mettant ainsi en danger notre climat et la faune océanique. Mais quelqu’un a le pouvoir de freiner leur course vers l’Arctique: Ed Murray, le maire de Seattle, un homme sensible à l’environnement. Signez pour demander au maire de Seattle de prendre la bonne décision pour notre planète:

Signez maintenant
Le gouvernement américain vient de donner l’autorisation à la multinationale Shell de forer des puits de pétrole dans des zones vierges de l’Arctique, menaçant gravement notre climat et la faune des océans. Mais il est possible de les arrêter.

Avant que Shell n’arrive en Arctique, leurs énormes bateaux doivent faire escale à Seattle. Mais un homme a le pouvoir de freiner leur course vers l’Arctique: Ed Murray, le maire de Seattle, que nous savons sensible à l’environnement. Il a déjà averti Shell que leurs plateformes n’auraient pas l’autorisation de se ravitailler à Seattle, mais ils lui ont répondu qu’ils utiliseraient le port quoi qu’il arrive.

Maintenant, c’est à M. Murray de décider: déposer les armes ou combattre jusqu’au bout pour l’Arctique. Nous savons qu’il est de notre côté, mais s’opposer à l’une des plus grandes multinationales de l’histoire, cela demande du courage. Montrons au maire que le monde entier est avec lui et avec les habitants de Seattle dans leur combat sans merci pour dire “Non” aux forages de Shell dans l’Arctique. Signez maintenant:

https://secure.avaaz.org/fr/shell_drilling_rb/?bEBYKab&v=58727

Chères amies, chers amis,

Le gouvernement américain vient de donner l’autorisation à la multinationale Shell de forer des puits de pétrole dans des zones vierges de l’Arctique, menaçant gravement notre climat et la faune des océans. Mais il est possible de les arrêter.

Avant que Shell n’arrive en Arctique, leurs énormes bateaux doivent faire escale à Seattle. Mais un homme a 
le pouvoir de freiner leur course vers l’Arctique: Ed Murray, le maire de Seattle, que nous savons sensible à l’environnement. Il a déjà averti Shell que leurs plateformes n’auraient pas l’autorisation de se ravitailler à Seattle, mais ils lui ont répondu qu’ils utiliseraient le port quoi qu’il arrive.

Maintenant, c’est à M. Murray de décider: déposer les armes ou combattre jusqu’au bout pour l’Arctique. Nous savons qu’il est de notre côté, mais s’opposer à l’une des plus grandes multinationales de l’histoire, cela demande du courage. Montrons au maire que le monde entier est avec lui et avec les habitants de Seattle dans leur combat sans merci pour dire “Non” aux forages de Shell dans l’Arctique. Signez maintenant:

https://secure.avaaz.org/fr/shell_drilling_rb/?bEBYKab&v=58727

Les forages arctiques sont extrêmement incertains et dangereux pour notre climat. La base de garde-côtes la plus proche se trouve à plus de 1000 milles nautiques des zones d’extraction. Si quelque chose ne se passe pas comme prévu – ce qui, de l’aveu même de Shell, est probable – il serait impossible d’intervenir.

Mais ce qui reste incompréhensible, c’est que nous envisagions d’exploiter ce pétrole dans des conditions aussi extrêmes. Pour la communauté scientifique, c’est totalement incompatible avec l’objectif de conserver le climat dans lequel l’humanité s’est développée. Des profits pour Shell ou un climat sûr pour tous? La décision devrait être facile à prendre!

À Seattle, la bataille fait rage. La semaine dernière, alors que la pression des organisations locales était montée d’un cran, le maire a déclaré à Shell que leurs permis ne les autoriseraient pas à réaliser les activités prévues. Mais les bateaux de Shell sont déjà arrivés à Seattle, en violation des règles démocratiques les plus élémentaires.

Dans le passé, M. Murray a déjà pris position en faveur l’environnement. Aujourd’hui, il a une chance unique d’être le champion qu’attendent les peuples du monde entier en mettant ses avocats et sa police entre les plateformes de Shell et les fragiles immensités de l’Arctique. Notre destin dépend de sa décision: apportons-lui le soutien sans faille qu’il mérite pour prendre la bonne décision. Cliquez ici pour signer maintenant:

https://secure.avaaz.org/fr/shell_drilling_rb/?bEBYKab&v=58727

Il ne s’agit pas juste de protéger les ours polaires et toutes les autres magnifiques espèces de l’Arctique. Il s’agit d’interdire l’extraction du pétrole dans une des zones les plus préservées de la planète et de soutenir avec tout notre espoir et toute notre détermination l’homme qui peut freiner Shell, ici et maintenant. Faisons entendre aux pollueurs du monde entier que nous serons toujours là, ensemble, pour un avenir 100% propre.

Avec espoir,

David, Mais, Emma, Mia, Andrew et toute l’équipe d’Avaaz

Pour plus d’informations:

Les Etats-Unis autorisent le forage de pétrole et de gaz dans l’Arctique (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/energies/article/2015/05/12/les-etats-unis-autorisent-le-forage-de-petrole-et-de-gaz-dans-l-arctique_4631526_1653054.html#lthT5cX2msYwOI1F.99

Obama autorise Shell à chercher du pétrole dans l’Arctique (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/societes/2015/05/12/20005-20150512ARTFIG00103-obama-autorise-shell-a-chercher-du-petrole-dans-l-arctique-d-alaska.php

Les dangers du dégel de l’Arctique et de l’exploitation de ses ressources (Francetvinfo)
http://geopolis.francetvinfo.fr/les-dangers-du-degel-de-larctique-et-de-lexploitation-de-ses-ressources-59675

Prospection pétrolière en Arctique (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/energie-et-climat/fiches-thematiques/risques-et-impacts-potentiels/

Selon le maire, Shell doit déposer une demande de permis auprès du port pour que ses bateaux puissent accoster (The Seattle Times, en anglais)
http://www.seattletimes.com/seattle-news/politics/mayor-port-needs-new-permit-to-host-oil-drilling-fleet/

Publicités

2 réflexions sur “ Non aux forages de Shell en Arctique ”

  1. Si vous analysez la question pétrolière sur un plan géostratégique (Arabie + Russie), les Etats-Unis passeront outre, écologie ou non.
    Les Etats-Unis ne veulent plus dépendre de l’extérieur pour l’approvisionnement énergétique, pensez-vous que la préservation de la Vie compte dans cette optique ?
    Si dans le passé, M. Murray a déjà pris position en faveur l’environnement, cette fois-ci il recevra  » un coup de fil de Washington » !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s