L’institutrice ou l’instituteur maternel pourra enseigner en primaire etc…

« Décidément, on n’ a pas encore tout vu. L’imagination (pour se faire mousser) n’a pas de limite. » Ce commentaire est celui de M. Jules Jasselette qui fut un brillant Echevin de l’ Instruction à la ville de Liège.

 18/05/15 – 22h24  Source: Belga

© belga.

Le groupe de travail chargé de débroussailler le terrain avant de réformer la formation initiale des enseignants, comme le prévoit l’accord de majorité PS-cdH en Fédération Wallonie-Bruxelles, est tombé d’accord pour suggérer une plus grande flexibilité à l’avenir dans l’affectation des enseignants entre niveaux d’enseignement.

Ainsi, comme le rapporte lundi le quotidien Le Soir sur son site internet, l’enseignant maternel pourrait à l’avenir enseigner aussi en 1re et 2e primaires, tandis que l’instituteur de primaire pourrait travailler en 3e maternelle.

Quant au régent (affecté aujourd’hui au secondaire inférieur), il pourrait enseigner demain en 5e et 6e primaires également. Le titulaire d’un Master universitaire (secondaire supérieur), pourrait, lui, enseigner aussi en 3e secondaire.

Ces changements doivent permettre d’adoucir le passage aujourd’hui difficile entre les différents niveaux d’enseignement. Nombre de jeunes éprouvent en effet de grandes difficultés à passer de primaire en secondaire, comme l’attestent les différences de résultats entre le Certificat d’Etudes de base (CEB, organisé en fin de primaire) et le CE1D, organisé à l’issue de la 2e année de secondaire.

Selon le quotidien, cette idée novatrice est appuyée à la fois par la ministre de l’Education, Joëlle Milquet, et le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt.

Publicités

3 réflexions sur “ L’institutrice ou l’instituteur maternel pourra enseigner en primaire etc… ”

  1. Des enseignants du maternel en primaire? Mais cela a déjà existé, autour des années soixante du siècle dernier, puis abandonné! Il s’agissait alors de « promo-gardiennes ». Mme MILQUET redécouvre la roue! Comme elle découvre la machine à couper le beurre quand elle propose des masterisés en 3e secondaire: il en existe déjà!!! Quant à l’objectif d’ « adoucir » (!) la transition primaire – secondaire, je conseillerais à la Ministre, pour être cohérente avec elle-même, d’introduire des agrégés de l’enseignement supérieur fans l’enseignement secondaire: après tout, le taux d’échecs en 1ère année en haute école ou en université mérite bien cet effort! Rétribués au barême du secondaire, évidemment, pour soulager le budget MARCOURT! Au point où on en est!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s