Après le 1e tour des départementales françaises

Les enquêtes d’opinion et autres sondages avaient, après les élections européennes, soutenu qu’une participation plus importante n’aurait fait que renforcer  un FN qui avait revendiqué la médaille d’or attribuée au premier parti de France.

En réalité, le premier parti avait été celui des abstentionnistes et l’or n’était que de l’argent. Toutefois, l’état-major du parti d’extrême-droite avait pour objectif de reproduire le même exploit lors des élections départementales.

Le 1e tour de ces dernières nous a réservé son lot de surprises : malgré les affaires judiciaires toujours en cours, malgré des programmes aux contours flous, malgré le fait que les prérogatives des nouveaux départements n’aient pas encore été définies avec clarté, la participation a connu une embellie et celle-ci n’a pas profité au FN, mais à l’ UMP et aux DVD qui ont réussi à masquer leurs dissensions internes pour présenter à l’électeur des listes réunissant le centre et la droite républicaine. Autre surprise que le score honnête du P.S. qui associé aux listes DVG investies par ce dernier fait mieux que le FN. Certes, celui-ci garde un score appréciable, mais il descend du podium. Il conforte ses points forts dans le Nord, dans les départements de la basse Vallée du Rhône et du pourtour méditerranéen. Quant au FG (PG + PC), il garde un ancrage fidèle pendant que EELV est toujours à la recherche d’une stratégie qui lui permette de peser sur la vie politique française.

Permettez-moi de douter que ce soient les nombreux kilomètres parcourus par Manuel Valls ou les non moins nombreux meetings de Nicolas Sarkozy qui aient suscité ces résultats inattendus par les plus fins limiers de la politique française. Ne pensez-vous pas que les assassinats du 07 janvier qui ont engendré les manifestations réunissant plus de 4 millions de citoyens dans les rues de Paris et des grandes villes françaises aient laissé des traces plus profondes et durables dans les esprits ? Cette soif du peuple de France d’affirmer tout en douceur que rien, ni personne n’arriverait à lui enlever sa liberté d’expression ne peut-elle être l’explication d’un sursaut civique encore trop timide, mais essentiel ?

La piqûre de rappel infligée à la Tunisie et le lien probable entre ces assassinats et ceux de Paris n’ont-ils pas eux aussi joué leur rôle ?

Attendez-vous à ce que le second tour vienne conforter dimanche prochain les enseignements du 1e tour. Il appartiendra alors aux partis républicains d’être à la hauteur des attentes des citoyens français. Il leur appartiendra de ne pas oublier le souffle de l’ouragan qui a failli les emporter.

Paul D.

Publicités

Une réflexion sur « Après le 1e tour des départementales françaises »

  1. Inutile de travestir la vérité le FN qu’on l’aime ou non est et reste le premier parti en progression
    depuis les europénnes et il faut additionner les résultats de l’UMP de UDI y de la tendance
    Bayrou soit 3 partis réunis pour devancer le seul FN qui se situe au dessus des 25 pour cent
    le dégoùt des Francais envers l’UE est manifeste. Le peuple francais comme d’autres
    ne se reconnait pas dans l’UE anglophone présidée par un Polonais qui ne parle ni
    anglais ni francais et une haute représentante italienne qui se complait dans la sujétion
    au globisch.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s