Bel exemple d’intégration en France grâce au parrainage républicain

Lu sur le site du « Figaro ».

La République met à l’honneur Lassana Bathily, le héros de l’Hyper Cacher

Le jeune homme peu avant le discours de John Kerry, le 16 janvier.
Le jeune homme peu avant le discours de John Kerry, le 16 janvier.  photo : Thibault C

Lassana Bathily, l’employé de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, est naturalisé français ce mardi. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, organise une cérémonie en l’honneur de ce jeune Malien de 24 ans, qui, le 9 janvier, a caché des otages d’Amedy Coulibaly dans une chambre froide du magasin puis est parvenu à s’enfuir. Une fois dehors, un temps soupçonné d’être un complice du terroriste, il a d’abord été longuement interrogé par la police avant de fournir de précieuses indications sur la configuration du petit supermarché qui ont permis de préparer l’assaut du Raid.

«Ce jour-là, j’ai perdu mon collègue, un ami (tué par Coulibaly, NDLR). Le plus dur, c’est d’oublier ces moments. Mais les félicitations me font plaisir», confiait ce week-end Lassana Bathily au Figaro (contenu reservé aux abonnés). Ce soir, à 18h30 place Beauvau, beaucoup de monde se pressera autour du jeune homme: des ex-otages et leurs familles, la direction du magasin qui l’emploie depuis deux ans, des élus parisiens, le préfet de police et des responsables des services qui sont intervenus le 9 janvier porte de Vincennes. Lassana Bathily a également invité plusieurs de ses amis. Ils sont nombreux depuis que le natif de la région de Kayes, terre d’émigration à l’ouest du Mali, est arrivé en France en 2006.

«Ce qui frappe chez lui, c’est sa volonté et son étonnante capacité d’adaptation»

Clandestin, l’adolescent de 16 ans s’inscrit d’abord à des cours de français puis à un CAP de peintre-applicateur dans le bâtiment. Il cumule ensuite les petits boulots avant d’obtenir sa régularisation en 2011. Une fois en règle, il est embauché dans l’Hyper Cacher et trouve un logement dans une résidence pour jeunes travailleurs à Paris. Partout où il passe, les commentaires sont positifs. Dans sa résidence où un dîner en son honneur a eu lieu jeudi dernier. Dans le club de foot où il fut un temps capitaine. Au supermarché fréquenté par une clientèle juive, où ce musulman pratiquant descendait dans la réserve pour faire sa prière. «Ce qui frappe chez lui, c’est sa volonté et son étonnante capacité d’adaptation. Il a le sens des situations et sait atteindre son but en douceur», note, par exemple, Denis Mercier, membre de la Ligue des droits de l’homme, qui est son «parrain républicain» depuis plusieurs années. De son côté, le cabinet du ministre de l’Intérieur a fait une rapide enquête avant de décider d’accélérer la demande de naturalisation que l’ex-clandestin avait déposée en juillet dernier. Pour constater que le jeune homme n’est pas fiché comme ayant commis une infraction et qu’il paie ses impôts.

Encore sous le choc du tourbillon dans lequel il est aspiré depuis dix jours – il a notamment rencontré François Hollande, le président du Mali, le secrétaire d’État américain John Kerry – Lassana Bathily ignore encore à quoi ressemblera l’après-attentat. «Pour le moment, c’est l’émotion. Je déciderai après. Je suis aussi inquiet pour ma famille au Mali. Je l’ai appelée mais ce n’est pas suffisant. Il faut y aller». Ce soir, après les discours, Bernard Cazeneuve remettra au jeune homme un passeport français. Une pétition pour la naturalisation de Lassana a été signée par près de 300.000 personnes.

Publicités

Une réflexion sur “ Bel exemple d’intégration en France grâce au parrainage républicain ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s