A Liège le 4 août

La Wallonie jumelée avec la France, c’est déjà une réalité pour un grand nombre de communes wallonnes. Active sur ce terrain des relations privilégiées avec la France, la Province de Liège, elle-même jumelée avec les départements du Rhône et des Côtes jumelagesd’Armor, organise assez régulièrement des « retrouvailles des jumelages franco-liégeois ». De son côté, la Ville de Liège, avant de se donner un profil plus international, s’est jumelée avec Nancy (1954) puis avec Lille (1957), de manière à former un triangle englobant la Wallonie.

Indépendamment de ces jumelages, il faut rappeler combien Liège a regardé vers Paris plutôt que vers Bruxelles (au temps de la Principauté de Liège, la fête nationale des Liégeois célébrait une victoire remportée en 1213 sur le duc de Brabant, et la révolution liégeoise, en 1789, suivit de près la révolution française : « Voyez Paris et tremblez », lançait alors Bassenge au très impopulaire Hoensbroeck). Bien sûr, la Grande Guerre, dont on commémore le centenaire, a donné un relief particulier à ce lien qui plaçait déjà Liège dans l’orbite de Paris, car, en 1914, c’est Paris qui a voulu ostensiblement rendre hommage à la ville de Liège.

Nous avons déjà évoqué ici l’atmosphère qui régnait à Liège quand, une fois la guerre finie, le président Poincaré est venu remettre la Légion d’honneur à la ville qui, la première, avait fait obstacle à l’attaque allemande. François Hollande, l’actuel président de la République française, sera présent à Liège le 4 août prochain et, en marge des cérémonies officielles, il se rendra à l’hôtel de ville pour rappeler cet hommage de la France à la Cité ardente.

ambiance 1914Le même jour sera dévoilée au centre de la ville de Liège une très grande fresque (360 m2) représentant la station de métro « Liège » à Paris (lire ici l’article du journal L’Avenir). Ce sera une journée très festive, ambiance « belle époque ». Consultez le programme édité par la Province de Liège. (G.R.)

Publicités

Une réflexion sur « A Liège le 4 août »

  1. Espérons que le discours du Président Hollande exprime des accents gaulliens à l’égard de Liège et des Wallons. Souhaitons qu’il n’amalgame pas l’adjectif belge et wallon. Wallons et Français en 14 comme en 40 se battirent avec le même courage et la même abnégation face à l’ennemi germain et ils pallièrent souvent , par le prix du sang, l’impéritie et l’impréparation de leur commandement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s