Parler de république en Wallonie et à Bruxelles est-il devenu inconvenant ?

Nadia GeertsNous connaissons Nadia Geerts pour son engagement républicain ainsi que son combat pour que la Belgique devienne un Etat véritablement laïc. Nous savons aussi que le statut de la femme  à travers le monde fait partie de ses préoccupations. En un mot, Nadia Geerts est une militante. Une démocratie ne devrait-elle pas s’enorgueillir de voir un esprit libre s’engager dans des combats où le politiquement correct n’a pas sa place ?

Pour certains partisans de la pensée unique, il semble que cela ne soit pas le cas. Quand il s’agit d’une préfète d’athénée, cela pose vraiment question. Jugez plutôt en lisant  la lettre ouverte de Nadia Geerts à la préfète des études de l’Athénée royal Paul Delvaux.

Publicités

3 réflexions sur « Parler de république en Wallonie et à Bruxelles est-il devenu inconvenant ? »

  1. Paradoxalement, c’est en Flandre, majoritairement catholique, que le discours républicain est le mieux accepté…

    Les réseaux dominants en Wallonie sont incontestablement « laïcs » (dans tous les sens du terme, on se comprend) et pourtant la Wallonie est ultra-royaliste. C’est bizarre, hein ?

    J'aime

    1. Oui, et cela attriste, mais cela montre aussi que tout ce que l’on a pu raconter sur les Flamands ne collait pas nécesairement à la réalité profonde. Apparemment, du moins depuis que le socialisme sert aux opportunistes et aux parvenus, après la disparition d’André Renard le « Rouge » a singulièrement rosi. Il ne s’agit pas nécessairement d’idéologie de gauche mais également de la défense de la laïcité qui avançait de pair avec les combattants de la gauche. Or, aujourd’hui, nous apercevons dans toute l’Europe des représentants politiques socialistes de pacotilles, coureurs de dotes et de rentes. Voilà ce qui nous différencie actuellement des Flamands. Autre point à ne pas négliger, en Flandre, le catholicisme fut imposé, à la fin du seizième siècle, à ce peuple comme les soviétiques imposèrent leur chape de plomb idéologique aux âmes russes. Il ne faut pas oublier qu’au début du seizième siècle la Flandre fut sensibilisée au luthérianisme par Anvers et au calvinisme par la Wallonie picarde (Nord-Pas-de Calais inclus naturellement). En Wallonie picarde, le calvinisme fut éradiqué rapidement par la bonne noblesse catholique locale, alors qu’en Flandre le calvinisme ne fut nettoyé qu’après l’horrible guerre menée par l’Espagne soutenue par les Wallons de l’Union d’Arras jusqu’en 1598. Comme l’écrit clairement Henry Dorchy dans son Histoire des Belges (De Boeck, 1991, en page 94) « Farnèse profita adroitement des dissensions qui séparaient Wallons, catholiques conservateurs, des Flamands, calivinistes démocrates, pour détacher les provinces méridionales du reste des Pays-Bas (ndlr: septentrionaux soit l’Union d’Utrecht qui deviendra les Provinces-Unies). Pour terminer, dès la cession des « Pays-Bas espagnols » aux archiducs Albert et Isabelle, le 6 mai 1598, ces derniers qui étaient TRES dévôts s’appliquèrent à RETREMPER l’unité catholique dans les dits territoires (Henry Dorchy page 97). Voilà qui peut sans doute expliquer certaines différences de comportements entre Flandre et Wallonie et qui assurément éclaire les manifestations de rejet de la France par nos représentants politiques wallons. Heureusement la Principauté de Liège fut épargnée de toutes ces horreurs.

      J'aime

  2. La question reste posée.

    La laïcité, autrement dit la maçonnerie, dispose des réseaux dominants en Wallonie. Or, la Wallonie est ultra-royaliste. Comment cela se fait-il ?

    Autre question : la laïcité à la belge est-elle réellement laïque ? En effet, elle est subventionnée comme les autres religions. Elle organise des « communions laïques », suspend un flambeau au lieu d’un crucifix. Et chaque commune a sa « Maison de la Laïcité », omniprésente dans les moindres manifestations. Et pour être bien vu, il faut se rendre à la Maison de la Laïcité comme jadis à l’église. Sinon… gare à vous.

    Finalement, au bout du compte, il y a plus de liberté d’expression en Flandre catholique qu’en Wallonie.

    Tirez-en toutes les conséquences…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s