Dernier sondage en Flandre

Ce sondage a été commandé par le quotidien « De Standaard » et la « VRT ». Il donne les intentions de votes suivantes :

N-VA                         CD&V               Open-VLD                   Vlaams Belang

28 %                            19 %                    13,8 %                           10,6 %

SPa                               Groen                           PTB

13,4 %                            10 %                             3,9 %

La presse francophone voudrait nous faire croire à un effet « Diables rouges – Roi Philippe – Prix Nobel de physique » parce que la N-VA descend à son score historique des dernières élections fédérales.

Or que pouvons-nous observer ?

1. Une porosité des intentions de vote entre les 4 partis de droite et d’extrême droite.

2. La N-VA qui descend pendant que le CD&V et l’Open-VLD remontent et que le VB est stable.

3. Un score de 71,4 % pour ces quatre partis qui ont en commun de vouloir un Etat confédéral et une 7ème réforme de l’Etat. Retirons les 10,6 % du V.B. avec qui les trois autres partis de droite ne veulent pas gouverner, il n’en reste pas moins 60,8 % des intentions de votes qui vont à des partis qui veulent imposer aux Wallons et aux Bruxellois leur imbuvable mixture d’un confédéralisme où la Flandre aurait la main sur toutes les manettes.

4. Les excellentes relations qui existent entre Kris Peeters, Bart De Wever et Alexander De Croo.

5. La même porosité existe à gauche entre le SPa et Groen. Ensemble, ils recueillent 23,4 % des intentions de vote. Lorsque l’un monte, l’autre descend.

6. Pour la petite histoire, le P.T.B. arrive à 3,9 % et n’atteint pas le seuil des 5 %. De toute façon, ce parti belgicain n’a pas pour vocation de gouverner.

Nous sommes loin des entreprises de communication d’Elio, le roi de la mise en scène,  dont on entend parler chaque jour dans les médias « francophones ».

Ce sondage n’empêche pourtant pas le journaliste Thierry Fiorelli de trouver que la Belgique est un Etat FORMIDABLE. Humour, surréalisme, méthode Coué… Allez savoir…!

Paul D.

Publicités

6 réflexions sur “ Dernier sondage en Flandre ”

  1. Ainsi ce serait de la propagande fumigène anticipant « De val van het Di Rupo rijk » ? Des films traitant ce genre de sujet historique ( Romains, Allemands, etc.) n’ont-ils pas déjà été diffusés par le passé? A qui peut-on encore se fier? Quel sera, par exemple, l’effet d’un sursaut national aux prochaines élections en France (comme ailleurs aussi évidemment) sur les wallons, alors que des ouvriers se suicident sous l’effet de l’abandon, notamment par les « prometteurs de beaux jours dans le paradisiaque Royaume de Belgique » » ?

    J'aime

    1. Rien de particulier parce qu’elle n’agit pas seule; elle sert d’aiguillon comme la Volksunie et le Vlaams Block le firent antérieurement. Nos politiciens et la presse belge francophone ( à l’ordre) omettent toujours de signaler que le nationalisme flamand relève de la Flandre unanime. La NVA et le Vlaams Blog, aujourd’hui, signifient qu’un noyau dur de 40% de Flamands appuient le rêve et la volonté autonomiste (synonyme d’indépendance). Le CDNV paraît hésitant à cause de son passé catholique dominant jusqu’à ces dernières années. Il ne faut jamais oublier que le peuple de Flandre fut trahi en 1830 par SES bourgeois francophones et SON Eglise catholique. Le VLD hésite également à cause de son héritage historique (francophones de Flandre) pourtant le monde flamand de l’entreprise et de la finance se sentirait mieux au contact de leurs homologues néerlandais. Le plus important est d’espérer que la NVA et le VB (toujours stable!) gardent le niveau actuel car ils soutiendront ainsi l’aile nationaliste du CDNV. Le pire pour nous serait de voir l’aile « belgicaine » du CDNV se relever parce que cela signifierait une Flandre « belge » et coloniale en Wallonie (avec la collaboration historique du CDH et de l’opportuniste PS).

      J'aime

  2. Juste une remarque en passant : le PTB+ est un parti soi-disant communiste, anecdotique en Flandre, beaucoup plus implanté en Wallonie.

    Pourtant, bien qu’ils soient très souvent invités dans les médias, on les entend très rarement, pour ainsi dire jamais, sur la monarchie. Or, soyons logiques : des gens qui se prétendent communistes, devraient trouver insupportable l’idée d’une monarchie. Son abolition devrait être un fer de lance de leur combat. Or, où étaient-ils nos vaillants gardes rouges lors des joyeuses entrées ? PS / PTB, même combat ?

    Cela étant, si le PTB+ montait encore en Wallonie, cela renforcerait l’asymétrie entre le nord et le sud et cela pourrait peut-être radicaliser d’avantage les nationalistes Flamands.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s