Un pays de cocagne…

pays de cocagneLa population belge, prise dans son ensemble, disposerait de plus de 230 milliards d’euros sur ses comptes épargne, soit une moyenne d’environ 20 000 euros par habitant. Pas mal, reconnaissons-le. Mais, sans parler de la dette de l’État, il y aurait aussi 2,3 millions de citoyens belges en risque de pauvreté ou d’exclusion. C’est le constat dressé par le journal Le Soir qui, en collaboration avec RTL, a mené l’enquête auprès des nouveaux pauvres en Belgique.

« La Belgique n’est plus un État-providence », déclare Frank Vandenbroucke, qui fut ministre (SP.A) de l’Emploi et des Affaires sociales, et qui travaille désormais pour l’université d’Anvers et la KUL. « Le mythe subsiste », ajoute-t-il, mais « la réalité est plus crue : on assiste à une érosion graduelle de la performance d’un système social – par système social, j’entends l’impact combiné de la protection sociale et de la participation au marché du travail. Notre système, jadis vanté, présente de plus en plus de failles. La performance du système social belge est devenue médiocre, mais nous restons très complaisants face à ce constat. Le mantra persistant sur le prétendu monument que constitue notre Sécurité sociale dissimule une érosion permanente… » (Le Soir, 14 janvier 2013).

Ce jugement est plus accablant si on tient compte de la disparité entre la Flandre et la Wallonie. « En Wallonie, les femmes affichent des taux de risque de pauvreté et d’exclusion particulièrement élevés, quel que soir l’âge… », poursuit Vandenbroucke. Or, dans un avenir proche, il ne faudra plus compter sur les mécanismes de solidarité entre la Flandre et la Wallonie, celle-ci étant poussée à ne plus vivre « au-dessus de ses moyens ».

Nul ne sait comment la Wallonie va assumer cette situation nouvelle. Pour des raisons qu’il appartient à chacun d’apprécier, nul ne se « risque », en Wallonie, à parler d’une solidarité renforcée avec la France. Évidemment, la France a un PIB/hab inférieur à celui de la Belgique « unie » (107 contre 118 en 2011, pour 100 = moyenne UE) et ses difficultés actuelles suffisent à faire oublier que la Belgique réformée, à laquelle tant de Wallons veulent croire, accentuera dramatiquement les difficultés de la Wallonie. Pourtant, même aujourd’hui, avant que la 6e réforme de l’État ne produise ses effets (sans parler de la suivante en gestation), le risque de pauvreté en Belgique (et pas seulement en Wallonie) est plus élevé qu’en France, ainsi que le montre ce tableau publié par le journal Le Soir :

risque pauvretéComprenons bien : les Wallons qui sont exposés à ce risque de pauvreté sont plus nombreux que la moyenne belge indiquée par ce tableau, et le seront de plus en plus, à moins que, dans les années à venir, livrée à elle-même (et pour autant qu’elle ne gêne pas la Flandre attentive à ses propres intérêts), la Wallonie ne connaisse un véritable miracle économique.

Hypothèse plus réaliste (avec de meilleures chances de redéploiement économique) : une Wallonie française.

G.R.

Publicités

Une réflexion sur “ Un pays de cocagne… ”

  1. « Hypothèse plus réaliste (avec de meilleures chances de redéploiement économique) : une Wallonie française. » (voir G.R. ci-dessus)
    En tous cas, dans un autre domaine que celui de l’article ci-dessus, l’actuel ministre des transports wallon constate enfin (il est plus que temps) que le rail wallon s’appauvrit au point de « rouiller sur place ». Mais le plus effarant vient de Monsieur Magnette qui s’inscrit réellement dans la soumission à la Flandre puisqu’il fustige le réveil révolté de son collègue régional !
    Certes nous allons souffrir de l’aveuglement belgeois de nos politiciens régionaux mais la dure réalité les réveillera sans aucun doute.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s