Flandre à la carte

On peut supposer que nos subtilités institutionnelles n’intéressent pas plus les Japonais que les Américains. Puisque la Flandre entend se faire une place dans le monde, il ne faut pas s’étonner des libertés qu’elle prend pour assurer sa promotion à l’étranger. Que la même carte, déjà contestée, serve encore aujourd’hui, cela montre seulement que les autorités flamandes ne tiennent pas compte des réactions francophones. Plus grave, sans doute, est la manipulation des chiffres en matière de nouvelles technologies : il semblerait que, sur ce marché, la Wallonie et Bruxelles n’existent tout simplement pas, la Flandre ayant outrageusement tiré la couverture à soi. Voir l’article de La Libre.

Publicités

Une réflexion sur “ Flandre à la carte ”

  1. Veuillez m’excuser, mais pourquoi s’irriter à la vue d’une telle carte. Le message semble limpide, la Wallonie n’intéresse plus la Flandre. OUF!
    Ne me dites pas que vous vous faites du sang d’encre pour « Broekzele » ? Ne vous occupez plus de ce marais vous allez vous y perdre corps et biens. Redevenez Français! Vous allez constater que beaucoup de monde s’intéresse à cette porte tambour entre France et Pays-Bas. Relisez donc « La Wallonie et la première guerre mondiale » (Institut Destrée) vous y trouverez bien des réponses à des questions actuelles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s