La N-VA dans la ligne du Tea Party

Notre ami Guy Bertrand nous fait suivre l’entretien qu’accorde Jérôme Jamin, professeur à l’ U.L.G., au journaliste Vincent Rocour de « La Libre ».

Pour Jérôme Jamin (ULg), la Flandre vire à droite. Il explique pourquoi.

Jérôme Jamin est politologue à l’ULg. A l’initiative de Re-Bel, un think tank de réflexion politique réunissant des chercheurs francophones et flamands, il a rédigé un article sur la droite en Flandre. Sa conviction est la suivante : « Je suis sûr que la Flandre vire à droite et je peux dire pourquoi. En revanche, je ne suis pas sûr que la Wallonie vire à gauche et je peux encore moins l’expliquer« .

Comment êtes-vous arrivé à ce constat ?

Je suis parti d’un auteur incontournable, Norberto Bobbio. Bobbio dit, pour faire simple, que personne ne conteste les inégalités. Mais il distingue l’homme de droite qui considère que les gens sont plus souvent inégaux qu’égaux et l’homme de gauche qui va espérer plus d’égalité. L’homme de droite pense qu’une certaine dose d’inégalités est nécessaire pour pousser les gens à être méritants, responsables, etc.

C’est le discours porté par la N-VA…

C’est ce que j’appelle le discours producériste. Un exemple-type, c’est le Tea Party aux Etats-Unis. C’est un courant que l’on pourrait qualifier de populiste, simplificateur, mais très efficace pour les électeurs.

C’est-à-dire ?

L’idée, c’est que le producteur, celui qui bosse, est écrasé par des parasites en haut et en bas de l’ordre social. En bas, ce sont les chômeurs, les réfugiés, les trafiquants de drogue accusés par le travailleur de vivre sur son compte. En haut, il y a des pseudo-élites qui se sont infiltrées dans les hautes sphères du pouvoir, au Congrès, dans les syndicats, dans le monde de la finance. Ils sont considérés comme des parasites parce qu’ils ne produisent rien, mais sont bien payés. Le producteur voit même une alliance objective entre les parasites d’en bas et les parasites d’en haut. Le Tea party est ainsi parvenu à faire passer le président Obama comme un communiste qui se soucie davantage des parasites en bas de l’ordre social que des blancs qui payent leurs taxes.

Quel lien avec la Flandre, avec la N-VA ?

Le modèle producériste marche très bien en Flandre aussi. Bart De Wever reproduit un discours qui s’inscrit complètement dans ce schéma. Il y a un peuple payeur de taxes, bosseur, courageux, honnête, qui travaille à la sueur de son front : c’est le Flamand. Mais ce peuple est écrasé par des parasites en haut et en bas de l’ordre social. En bas de l’ordre social, il y a les Wallons et en partie les Bruxellois francophones, qui sont paresseux, allocataires sociaux, vivant au crochet du Flamand laborieux. Et en haut de l’ordre social, il y a l’Etat-PS. Tout récemment, De Wever a dit ceci : « Les syndicats, et singulièrement les syndicats rouges, jugent nécessaire de provoquer de graves dégâts économiques à notre pays, c’est irresponsable et même incompréhensible puisque ce sont leurs amis qui siègent au 16 rue de la loi ». On retrouve ici l’idée d’une connivence entre l’élite d’en haut et les parasites d’en bas. C’est un discours efficace et qui présente l’avantage de ne pas être raciste. Le Vlaams Belang s’était cassé la figure là-dessus.

Ce discours n’est pas propre à la N-VA…

Non. Il y a dans toute la Flandre une vénération très poussée de la notion de mérite et de responsabilité

La Wallonie en est l’opposé ?

On ne peut pas dire que la Wallonie vire à gauche. Ecoutons les ministres socialistes wallons. De plus en plus, ils parlent de compétitivité, de responsabilisation, d’activation des chômeurs. Mais la logique producériste a quand même du mal à s’imposer dans le sud du pays. Le Flamand n’apparaît nullement comme un paresseux aux yeux des Wallons. Et l’Etat fédéral n’est pas perçu comme un ennemi.

Et dans le futur ?

Le producériste active moins un clivage gauche-droite qu’un clivage système-anti-système. Tôt ou tard, ce discours arrivera en Wallonie. Mais je le vois plus dans le discours de l’extrême droite ou du Parti populaire que dans celui du MR.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s