Bilan de l’ A.W.F. au 11.02.12

Le texte qui suit avait été conçu à usage interne pour nos membres. A la demande de plusieurs de ceux-ci, nous le mettons en ligne pour information.

Il est bon de marquer ne fut-ce qu’un temps d’arrêt pour jeter un coup d’oeil dans le rétroviseur d’une histoire : en l’occurence celle de notre mouvement, l’ A.W.F., né en 2011 et qui ne ressemble à nul autre.

 Nous nous donnions 5 objectifs qui, à la réflexion, s’enrichissent pour atteindre un autre nombre symbolique, celui de 7 objectifs, à savoir :

 1. Créer un maillon avec toute la mouvance wallonne unioniste/rattachiste et activer les réseaux qui sont les nôtres.

2. Collaborer avec les organisations qui nous donneront la parole.

3. Mettre sur pied des conférences-débats seul ou avec d’autres.

4. Ne pas oublier l’importance d’internet aujourd’hui.

5. S’adresser à la France depuis l’élu local (Conférence des Maires de France) à l’élu national (assemblée nationale et sénat) en passant par le Citoyen français sensibilisé par la problématique wallonne.

6. S’adresser aux Wallons qui ont choisi de s’établir en France durablement.

7. Devenir un mouvement populaire qui rassemble le plus possible de Wallons en puissance de peser sur l’avenir de la société wallonne.

 Après 10 mois d’existence, où en sommes-nous ? Je me permets de reprendre chacun des points :

 1. Des contacts ont été pris avec celles et ceux qui disent qu’il est urgent d’avoir aujourd’hui un projet pour la Wallonie dans l’optique de « L’après-Belgique » (les observateurs les plus optimistes situent la fin de la Belgique dans 10 ans). Nous sommes conscients de l’importance des égos des uns et des autres, mais aussi des approches différentes qui existent : certains raisonnent en termes d’échéance électorale pendant que d’autres se projettent dans le court et moyen terme sans souci électoral. Un beau succès toutefois : celui d’avoir obtenu la collaboration du GEWIF (groupe d’études pour une Wallonie intégrée à la France) grâce à l’ouverture d’esprit de Jules Gheude. Autre beau succès que celui d’avoir constitué un groupe de parrainage de plus de 30 personnes à ce jour et d’avoir reçu l’appui de M. Pierre Hazette.

A la lumière des informations importantes données par la presse (« Le Soir » et « La Libre »), nous avons pu établir des contacts prometteurs avec celles et ceux qui veulent forger un projet wallon sans oublier notre partenariat avec la région bruxelloise. A ce stade, nous devons garder un minimum de confidentialité.

 2. Ici, nous pouvons parler d’un premier succès avec des invitations de sections du P.A.C. (Présence et actions culturelles) et de Maisons de la Laïcité.

 3. Le colloque du 02 avril 2011 en la salle académique de l’ U.L.G., organisé par le Cercle Condorcet de Liège, fut un succès tant au niveau de la qualité des intervenants qu’au niveau du nombre de participants. Seul point noir : le boycott des médias. Nous nous attelons à résoudre ce problème.

 4. Peut-être est-ce ici notre plus beau succès. Notre site https://alliancewalloniefrance.wordpress.com connaît une progression constante en terme d’audience. Nous redoublons d’efforts pour qu’il soit vivant grâce aux contributions de nos membres, mais aussi de personnes extérieures à notre mouvement.

Né en mai, notre site a reçu plus de 18 500 visites à ce jour.

Le fait d’avoir incité nos visiteurs à faire suivre nos articles auprès de leurs contacts n’est certainement pas étranger à ce succès.

 5. Ici, le chantier reste immense, mais nous avons des projets ambitieux dans nos cartons.

 6. Ce travail a commencé. Le dernier membre en date est allé s’établir en Corse. D’autres sont en Languedoc, en Pays de Loire, en Région PACA, dans le Nord-Pas-de-Calais …

Je ne doute pas qu’ils soient nos ambassadeurs là où ils vivent aujourd’hui.

 7. Devenir un mouvement populaire qui puisse peser sur l’avenir de notre région signifie que nous devons nous compter par centaines, mieux encore par milliers de membres. C’est l’objectif qui est le nôtre pour la fin de cette année 2012. Fin 2011, nous avons eu la joie de lancer l’ A.W.F.-Charleroi grâce au travail de Georges Henry Simonis et de son équipe particulièrement efficace et sympathique.

 Merci aux membres qui ont déjà renouvelé leur adhésion pour 2012. Merci aussi aux nouveaux membres. Quant à celles et ceux qui n’ont pas encore repris leur adhésion, je me permets de leur rappeler les coordonnées de nos deux comptes :

 IBAN : BE26 0682 4499 3129 – BIC : GKCCBEBB de l’A.W.F. à 4130 Esneux

– Cotisation ordinaire : 20 €/an
– Cotisation de soutien : à partir de 25 €/an
– Cotisation réduite : 10 €/an (retraité, allocataire social, étudiant, membre d’une même famille)

Vous souhaitez soutenir l’A.W.F. de façon anonyme
– Versez votre soutien au n° de compte IBAN : BE55 0882 4070 0744 – BIC : GKCCBEBB de l’A.W.F. à 4130 Esneux

Il est bien certain que chaque adhésion ou renouvellement d’adhésion est un encouragement pour nous tous à continuer dans les sillons que nous avons tracés.

Continuons à bâtir l’avenir de la Wallonie avec la force de nos idées et les talents de chacun.

 Fraternellement,

Pour l’ A.W.F.,

Paul Durieux

Publicités

Une réflexion sur “ Bilan de l’ A.W.F. au 11.02.12 ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s