Il y a, semble-t-il, des Wallons heureux

Jean-Alexis D’HEUR (Liège)

Quand on consulte les médias, on ne sait pas si les propos de nos cerveaux politiques qu’ils rapportent sont ceux de naïfs, de courtisans ou d’imbéciles.

Ce qu’on sait avec certitude c’est qu’ils ne sont jamais ceux de défenseurs des Wallons.

En ce début de décembre, avez-vous vu leur jubilation de voir que « les relations extérieures de la Belgique sont aux mains des francophones? »

Immense bonheur « de ne pas revivre la situation antérieure où il y avait des néerlandophones partout ».

Quelle belle perspicacité rétrospective !

Quellle courageuse dénonciation de l’impuissance de nos courageux représentants (?) maintenant que cette situation est devenue « antérieure » !

Quelle condamnation de l’indifférence de nos gros et petits poids aux intérêts des Wallons !

Aux sourds et aveugles, souvent très volontairement, expliquons un de leurs derniers méfaits.

Disons-leur que si les relations extérieures sont aux mains des francophones, c’est parce que les Flamands n’en veulent plus, et qu’en échange ils en voulaient plus, et qu’ils l’ont.

Ils n’en veulent plus parce qu’ils savent que très bientôt représenter la Belgique ne sera plus rien. A quoi bon représenter un Etat qui va s’évaporant un peu plus chaque jour.

Voilà de quoi se réjouissent nos bons belgicains.

En échange de ce qui bientôt ne sera plus rien, nos vaillantes intelligences ont bâché à la Flandre les postes à responsabilités socio-économiques qui sont l’important pour la période de temps de maintenant à la fin de cet Etat.

Mais peu leur importe, l’Etat belge continue et avec lui de belles carrières politiques !

Mais qui sont ces « responsables? »

Responsables de tous les malheurs qui nous arrivent.

Des crédules ? Des incompétents ? Des sots ? Des indifférents à tout ce qui n’est pas leur carrière ? Des courtisans de tout ce qui rapporte ?   

Mais ce sont des élus !

Et il n’y a plus rien à dire.

Sauf que les rattachistes disent que ces provisoires le sont d’un régime qui l’est tout autant.

Et peu importe aux rattachistes leur avenir commun.

Ce qui compte c’est les Wallons et leurs descendants.

Ce qui compte pour les Wallons, c’est d’être délivrés d’un régime qui n’est plus défendable et que la majorité des citoyens peu belges de l’autre côté de la frontière intérieure ne veut plus.

Ce qui compte pour nous, fils de France, c’est de rentrer chez nous !

Publicités

Une réflexion sur “ Il y a, semble-t-il, des Wallons heureux ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s